in

13 méthodes incroyables pour conserver toutes ses récoltes

Crédits : jarmoluk / Pixabay

Parfois, on a du mal à faire pousser nos plantations. À l’inverse, on devient vite débordé lorsque le potager ou le verger produit en abondance. Que faire de toute cette nourriture à foison ? Comment faire pour éviter le gaspillage ? Le congélateur se révèle parfois bien utile, mais la place n’est pas toujours disponible. Voici 13 méthodes qui vous permettront de profiter de vos récoltes même durant la saison hivernale !

1) La base de la conservation : la congélation

Pour vos légumes, il suffit de les laver et de bien les sécher avant de les emballer dans sachet à zip spécial congélation. Vous pouvez aussi les cuisiner sous forme de sauces ou de plats cuisinés comme la ratatouille avant de les congeler.

petits pois congeler
Crédits : PDPics / Pixabay

2) Faire sécher ses plantes aromatiques

Étalez vos plantes (basilic, laurier, verveine, menthe, mélisse, etc.) sur une simple feuille de papier journal. Placez le tout dans un lieu ombragé et ventilé pour un séchage lent qui garantira une bonne intégrité des feuilles.

herbes aromatiques
Crédits : stevepb / Pixabay

3) La déshydratation : fruits secs à gogo

Très simple à réaliser, cela nécessite néanmoins de se trouver dans un climat tropical ou méditerranéen. Laissez sécher des fruits (dattes, raisins, figues…) en plein soleil. Cette technique marche aussi pour les piments et les poivrons ! Si vous n’avez pas la chance d’être dans une région comme celle-ci, utilisez un four solaire ou vraiment à défaut un four micro-ondes.

abricots
Crédits : Enotovyj / Pixabay

4) La stérilisation

La stérilisation consiste à stériliser des bocaux afin de préserver légumes cuisinés ou non pendant le long mois. Pour cela il vous faudra soit vous munir d’un stérilisateur ou, à défaut, d’une grande marmite. Plongez vos bocaux dans une eau à plus de 100°C. Coulis, ratatouille ou même ketchup peuvent désormais se conserver plusieurs mois !

jus vert chou detox
Crédits : pelambung / Pixabay

5) Les jus de fruits frais

Munissez-vous d’une centrifugeuse ou d’un extracteur à jus. Le mieux serait que votre l’appareil soit équipé de la fonction “vapeur”, car cela permet de préserver les vitamines, mais aussi de conserver le jus pendant un an dans des bouteilles stérilisées.

jus smoothie
Crédits : silviarita / Pixabay

6) Confitures, gelées et marmelades

Ah les bonnes confitures de grand-mère ! Ce sont vraiment les meilleures. Si votre arbre fruitier vous a généreusement offert ses fruits à foison, n’hésitez pas à en faire des confitures ! Il vous suffit d’une marmite, de fruits et de sucre. Il est possible de mélanger les fruits et d’ajouter des épices et feuilles d’agrumes selon vos goûts ! N’hésitez pas à tester la délicieuse recette de confiture à la tomate verte !

confiture
Crédits : jarmoluk / Pixabay

7) Conservation dans l’huile ou le vinaigre

Il n’y a rien de meilleur que l’assaisonnement maison ! Utilisez une huile ou un vinaigre de qualité pour conserver vos herbes aromatiques. Il est également possible de conserver des cornichons, des piments ou encore des olives avec cette technique.

basilic huile tomate
Crédits : congerdesign / Pixabay

8) L’alcool

L’alcool a fait ses preuves en tant que conservateur. Il permet de garder de nombreux fruits comme les cerises, les pruneaux, les raisins ou les oranges et les citrons. Utilisez de l’eau-de-vie ou une base de vin. En plus cela donne de délicieuses liqueurs de fruits !

bocaux fruits alcool
Crédits : jarmoluk / Pixabay

9) Rentrer les pots

Pour vos légumes et aromates du jardin cultivable en pot, rempotez-les avant la fin de l’automne. Puis rentrez les pots soit dans un garage ou dans une pièce protégée du froid et lumineuse. Le rebord de fenêtre suffit pour les plantes telles que le basilic ou la menthe.

pots
Crédits : rawpixel / Pixabay

10) En silo

Creusez un trou dans le sol de votre jardin et placez-y soit un vieux tambour de machine à laver ouverture vers le haut soit du grillage à fines mailles. Enterrez vos légumes racines puis couvrez le trou d’un mélange de terre et de paille pour protéger vos récoltes du gel et des rongeurs.

machine à laver
Crédits : GS-Photo / Pixabay

11) À la cave

Si vous avez la chance de posséder une cave fraîche, saine, bien ventilée, sombre et assez grande, il est possible de conserver les légumes racines ainsi que certains fruits (navets, pommes de terre, betteraves, carottes, pommes, coings, poires, potirons, etc.) Il est important de surveiller régulièrement les fruits pour éviter l’apparition de pourriture. Enfin, ne disposez pas les pommes ou les bananes près d’autres fruits, car ils risquent de mûrir plus vite.

pommes de terre
Crédits : olarts / Pixabay

12) La lacto-fermentation

La lacto-fermentation consiste à transformer les sucres en acide lactique par l’action de bactéries. Il va falloir donc commencer votre culture de bactéries. Pour cela, il suffit de laisser macérer vos légumes dans du sel dans des bocaux sans air.

 

13) Direction le freezer

C’est une méthode bien connue : transformer ses plantes aromatiques en glaçon ! Dans un bac à glaçon, déposez vos herbes telles que la menthe, le basilic, la verveine citronnelle, la mélisse, l’estragon ou encore la livèche puis ajoutez soit de l’eau soit de l’huile puis direction le freezer. Tout prêt pour agrémenter vos cocktails ou pour votre cuisson !

 

Sourcesgammvertaujardin

Articles liés : 

Les 5 meilleures techniques de conservation pour la menthe fraîche

Herbes fraîches : une astuce de conservation simple !

Quelle est la durée de conservation des aliments dans mon congélateur ?

13 méthodes incroyables pour conserver toutes ses récoltes
noté 4.8 - 4 votes