in

5 astuces pour connaître la nature du sol dans votre jardin

Crédits : annca / Pixabay

Pour se développer et prospérer, chaque plante préfère un certain type de sol. Suivant la nature du sol, celui-ci peut être bénéfique à la plante ou au contraire lui être néfaste. Par exemple l’orchidée vit très bien dans un sol calcaire alors que les chrysanthèmes n’y pousseraient même pas. La terre de votre jardin peut être naturellement riche et parfois, il est nécessaire de la retravailler. Cependant, il n’est pas évident pour tout le monde de savoir comment et quelle terre travailler. Faut-il ajouter du compost, du sable ou autre chose ? Mon sol est-il léger, lourd, calcaire, non calcaire ? Aujourd’hui, on vous explique tout ! Voici 5 astuces faciles pour connaître la nature du sol dans votre jardin.

1) Comment connaître l’acidité du sol ?

Pour connaître l’acidité du sol, vous aurez besoin de vinaigre blanc. Prélevez un peu de terre de votre future zone de plantation et placez-la dans un verre transparent. Ajoutez du vinaigre dans le verre et observez la réaction. Si votre mélange devient effervescent, bouillonne et/ou produit une sorte de mousse blanche, alors votre sol est calcaire. Si vous n’observez qu’une toute petite réaction alors votre sol est neutre et bien sûr s’il ne se passe rien, c’est que votre sol est acide !

acide terre
Crédits : capture vidéo tirée de la chaîne Teachingbioproject (vidéo 9)

2) Modeler la terre pour connaître sa nature

Ce test est très simple à réaliser. Il vous suffit de prendre saisir vigoureusement une bonne poignée de terre entre ses doigts et de tenter de lui donner une forme de boudin. Si c’est impossible et qu’elle s’émiette, c’est que votre sol est surement sableux. Si vous réussissez à l’assembler en boudin, mais que la terre se dissocie en plusieurs morceaux, c’est que votre terre est limoneuse. Et au contraire, s’il est facile de pétrir la terre comme de la pâte à modeler, qu’elle est bien souple et que votre boudin est parfait, alors votre terre est argileuse!

boudin terre
Crédits : capture vidéo tirée de la chaîne d’Amine David REZRAZI (Vidéo titrée « Permaculture : Test du boudin »)

3) Reconnaître les différentes couches de la terre du jardin

Pour cette expérience il vous faudra un grand bocal en verre pourvu d’un couvercle, de la terre prélevée de différentes zones et profondeur de votre jardin et de l’eau claire. Remplir le bocal de moitié de terre prélevée sur une zone. Ajouter de l’eau presque jusqu’en haut et mélanger le tout. Refermer le bocal et secouer le tout très fort. Ensuite, disposer le bocal sur une table et attendre l’apparition des différentes sous-couches qui vont se révéler petit à petit. En général on obtient de bas en haut : du sable, du limon, de l’argile, de l’eau et les matières organiques flottantes sur le dessus. Sachez que plus la terre est de couleur foncée plus elle contient de la matière organique. Pour comprendre le résultat de ce test, il faut savoir que la nature du sol se définit par le composant qui dépasse les 50 %.

4) Connaître la nature du sol grâce à une pâte à tarte

En réalité vous n’aurez pas vraiment besoin d’une pâte à tarte, mais seulement à comparer votre terre à celle-ci. Prélevez de la terre de votre jardin et humidifiez-la (sauf si elle est déjà humide). Essayez de former une boule, déposez-la sur un plan de travail puis à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou à défaut d’une bouteille, étalez la terre comme vous le feriez avec une pâte à tarte. S’il est impossible de l’étaler, votre sol est sableux. Sinon mesurez l’épaisseur de votre « pâte ». Si la couche fait moins de 3 mm, c’est un sol argileux et si la couche fait plus de 3 cm, alors c’est un sol limoneux.

5) Connaître la nature du sol grâce au toucher

Les bonnes vieilles techniques restent les plus simples et les meilleures. Pour connaître la nature du sol, fiez-vous à son aspect et son apparence.

Sol lourd et argileux : en cas de grosses chaleurs, la terre se fendille, mais quand il pleut la terre devient compacte et collante.

Le sol calcaire :  la terre est très légère et caillouteuse. Elle a un aspect crayeux et arbore des teintes claires, presque blanchâtres.

Sol riche et limoneux : la terre est poudreuse et douce lorsqu’elle est sèche.

Sol léger et sableux : la terre est très granuleuse et sa texture est poreuse.

Le sol riche en humus : le sol possède une texture spongieuse, la terre est légère et arbore des teintes très sombres. Attention ce sol peut être parfois très acide.

Voilà de quoi travailler naturellement dans son jardin !

toucher terre
Crédits : Pixabay / jing

Sources : AstucesdegrandmereJardiner-autrement

Articles liés : 

Potager : 24 légumes à associer et à éloigner

Rosier : 10 astuces 100% naturelles pour avoir de beaux rosiers

Fabriquer un déodorant naturel grâce à deux plantes aromatiques !

5 astuces pour connaître la nature du sol dans votre jardin
noté 5 - 1 vote