in ,

5 astuces pour conserver l’humidité dans les pots et bacs à fleurs

Crédits : Zbynek Pospisil / iStock

Les plantes en pot, qu’elles soient en intérieur ou sur la terrasse, n’ont pas accès au système d’irrigation naturel. Au jardin, les racines des plantes peuvent chercher l’humidité des profondeurs du sol et profiter de la pluie. En pot, l’arrosage est indispensable, surtout durant la saison estivale. Mais lorsque le nombre de plantes commence à devenir important, vous n’avez pas toujours du temps à consacrer à l’arrosage. Pour éviter de répéter ce geste trop souvent, voici 5 astuces pour conserver l’humidité dans les pots et bacs à fleurs.

1) Choisir le bon pot

Le contenant a son importance dans la conservation de l’humidité. En effet, les plantes en pot subissent plus les écarts de températures que dans la terre. Les bacs à fleurs en bois sont bien connus pour être d’excellents isolants. Le bois est une matière qui résiste aussi bien à la chaleur qu’au gel. Vos racines sont ainsi bien protégées !

Pensez aussi à la taille du pot. Celui-ci ne doit pas être trop petit au risque de voir vos racines à l’étroit. Les racines ont besoin de se développer pour que vos plantes s’épanouissent.

Sachez que les pots en plastique sont également résistants aux écarts de températures et sont plus légers à transporter. Ils conviennent bien aux balcons.

Geraniums jardinière bois
Crédits : Anselm Baumgart / iStock

2) De vieux t-shirts

Rien ne se perd, tout se recycle ! Voici une bonne utilité pour vos vieux t-shirts troués. Au fond du pot, disposez vos vieux vêtements en coton. Ils permettent de garder l’humidité plus longtemps en la gardant dans les fibres. Vous pouvez mettre d’autres types de tissus tant qu’ils sont absorbants. Les racines vont alors puiser l’eau des tissus.

3) Éviter l’évaporation 

Durant l’été, l’eau a tendance à s’évaporer et les plantes en pot peuvent en souffrir. Généralement, pour éviter cela il est recommandé de réaliser des paillages au pied de chaque plante. Il est possible de mettre un petit paillis dans un pot ou une jardinière, mais il vaut mieux prendre des précautions. Le mieux est de prendre une coupelle et de la remplir d’eau et de billes d’argile. Cela évite l’évaporation rapide de l’eau. Votre pot doit être percé dans le fond bien sûr.

4) Recycler les bouteilles en plastique

Si vous avez quelques bouteilles en plastique qui traine par-ci par-là, ne les jetez pas et recyclez-les ! Vous pouvez réaliser un goutte-à-goutte maison. Cela consiste à couper la partie basse de la bouteille, de percer le bouchon avec plein de petits trous et d’enfoncer le goulot dans la terre du pot.

Il vous suffit ensuite de verser de l’eau dans la demi-bouteille et de laisser l’eau s’écouler au fil des jours. C’est une technique idéale quand on part quelques jours en vacances par exemple.

bouteille
Crédits : Alikaj2582 / iStock

5) Les éponges

Pour garder vos plantes bien hydratées, vous pouvez aussi placer des éponges dans le fond du pot. La face jaune et absorbante doit être placée vers le haut. Ajoutez ensuite votre terreau et votre plante, tassez à la main et arrosez pour égaliser la terre. Préférez des éponges naturelles qui nourriront votre terreau.