in

5 astuces pour protéger votre jardin du gel

Crédits : yanikap / iStock

Il n’y a pas que les êtres humains qui grelottent et que le froid affaiblit. Pour les plantes aussi l’hiver est une période difficile. Et pour cause, les gelées nocturnes peuvent occasionner de lourds dégâts au jardin. Pour retrouver vos plantations en bonne santé au printemps, voici donc quelques astuces à mettre en place !

Bon à savoir : le gel n’est pas votre ennemi. En réalité, c’est un processus tout à fait naturel qui s’avère même essentiel à l’entretien du sol. Et pour cause, il permet de tuer les maladies et les parasites qui s’attaquent à vos plantes !

1) Rentrer les plantes les plus fragiles

La première chose à faire est bien évidemment de rentrer à l’intérieur ou, tout du moins, dans un espace clos, abrité et aéré, comme une remise, les plantes en pots les plus fragiles. Attention toutefois, l’objectif est de les protéger des vents froids, pas du soleil ! Veillez donc à ce qu’elles soient exposées au soleil durant la journée.

À noter que si vous n’avez pas la possibilité de les mettre à l’abri, vous pouvez toujours les protéger du gel avec des sacs de jute ou des housses d’hivernage.

2) Opter pour les voiles d’hivernage

En ce qui concerne les arbustes, et en particulier les espèces méditerranéennes (oranger, citronnier…), il est essentiel de les protéger du gel. Pour ce faire, utilisez des voiles d’hivernage, à poser en cloche directement sur les arbustes et fruitiers.

Ces protections ont l’avantage de laisser passer l’air, la lumière ainsi que l’eau, ce qui permet à la plante de continuer à respirer tout au long de l’hiver tout en étant protégée du gel.

voile d'hivernage
Crédits : neko92vl / iStock

3) Pailler

Le paillage est une protection indispensable contre le gel pour les petites plantations du jardin ainsi que pour le sol du potager. Et pour cause, la paille est un matériau naturel particulièrement chaud et isolant qui permet d’empêcher les racines des plantes de geler.

Mais le compost, les feuilles mortes séchées, le fumier ou encore les écorces peuvent également remplacer la paille. D’autant plus que ces derniers sont de bons fertilisants. Ainsi, en plus de protéger les plantes du froid, ils permettront de nourrir le sol.

À noter que pour être efficace en hiver, le paillis doit être relativement généreux, c’est-à-dire avoir environ 5 cm d’épaisseur.

4) Relever la terre

Une autre technique de protection des plantes contre le froid et le gel consiste à relever la terre située tout autour de leurs pieds de façon à former une butte de terre. On appelle d’ailleurs cette méthode le buttage. Elle permet de créer une barrière naturelle contre le froid, le gel et le vent.

La technique du buttage peut s’utiliser pour toutes les petites plantations, mais elle est particulièrement recommandée pour les rosiers.

buttage
Crédits : Namazu-tron / Wikipédia

5) Ne pas arroser

Lorsqu’il commence à geler la nuit, l’arrosage est proscrit au jardin ! La raison ? Les racines qui “dorment” durant cette période de l’année risqueraient de mourir. Et pour cause, dans cet état végétatif, elles ne peuvent pas absorber l’eau correctement. Cette dernière a alors tendance à stagner, voire à geler et à abaisser la température du sol.

Vous pourrez recommencer à arroser au printemps, lorsque le temps sera plus clément.

Articles liés : 

Arroser en hiver : les 5 bons gestes à adopter

5 fleurs à planter en hiver dans son jardin

Nourrir les oiseaux en hiver : avec quoi, quand et comment ?

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de