in

5 conseils pour réaliser son carré potager

Crédits : sanddebeautheil / iStock

Le carré potager est une solution idéale lorsque l’on n’a pas beaucoup d’espace dans son jardin ou que l’on veut des cultures bien organisées. Herbes aromatiques, tomates, salades, le choix est énorme pour cultiver dans son potager surélevé. Mais pour obtenir des fruits et légumes de qualité toute l’année, quelques règles doivent être appliquées. Découvrez 5 conseils pour réaliser un carré potager ! 

1. Faire le bon choix pour la structure

Pour réaliser la structure, tournez-vous vers des matériaux naturels pour ne pas dénaturer le jardin. La plupart des potagers carrés sont réalisés à partir de bois. De plus, dans la section du bois, on peut en trouver plusieurs sortes : bois de palette, bois lamellé, bois de charpente, dalles en bois, palettes et poutres recyclées, saule tressé, kits prêts-à-monter. Bref, il y en a pour tous les goûts.

Pour renforcer la structure et son apparence, appliquez une couche de lasure sur le bois ou une peinture écologique et doublez l’intérieur d’une bâche étanche. Il existe aussi des carrés potagers en pierre (pierre naturelle, béton, briques, dalles de jardin) ou en métal (dans ce cas, il faut isoler les parois internes avec des plaques de polystyrène). Bien sûr, il en existe également en plastique, mais qu’on essaie d’éviter ce matériau polluant !

carré potager
Crédits : sanddebeautheil / iStock

2. Réaliser un substrat de qualité

Pour le substrat, il est conseillé de réaliser la technique du « terreau de trois couches ». Cette technique permet en effet un développement optimal des micro-organismes du sol. Elle a aussi l’avantage d’optimiser la rétention d’eau de pluie (ou d’arrosage) et permet un ancrage solide des racines. De fait, cela permettra une bonne croissance de votre potager avec des qualités optimales.

Pour cela, il faut d’abord remplir 30 à 50 cm de matériaux grossiers et non décomposés du style branches, rameaux, copeaux de bois, résidus de taille de haies pour réaliser le drainage. Ensuite, ajoutez 20 à 30 cm de compost et de déchets végétaux pour le stock d’éléments nutritifs. Et pour finir, mettez un mélange de terre de jardin et de compost tamisé (ou de terreau pour plate-bande surélevée).

3. Penser aux protections

La météo n’est jamais très sûre et si l’on veut prolonger la période de protection, il est possible d’investir dans des protections. Couverture en non-tissé, couverture en plastique ou châssis vitré transformeront le carré potager en mini serre, augmentant ainsi la température et l’humidité. Pensez tout de même à aérer régulièrement pour éviter les maladies dues à l’humidité. Les voilages d’hiver protégeront vos carrés lorsqu’il fait froid. Rappelons au passage que votre carré potager devra se trouver au soleil !

4. Prévention contre les nuisibles

Attention aux nuisibles, mais surtout aux escargots et limaces qui rampent facilement le long de vos carrés pour accéder au potager. Pour cela, petite astuce : placez du ruban adhésif tout autour de votre massif. Cette technique empêche les rampants d’aller plus loin ! Au sein des plantations, vous pouvez placer des granulés bio anti-limaces et œufs d’escargots à base de phosphate de fer.

5. L’entretien du carré potager

L’arrosage doit être régulier au sein du potager. Néanmoins, attention tout de même aux excès d’humidité. Installez un voile d’hivernage dès l’apparition des premières nuits froides. Après les récoltes, plantez des engrais verts (colza, luzerne, etc.) dès l’automne pour nourrir la terre. Enfin, sachez que le substrat se renouvelle entièrement après quelques années.

Articles liés :

Engrais verts : à quoi ça sert et quelles espèces semer en été ?

Comment garder ses plants de tomates quand on part en vacances ?

Pollinisation manuelle des courgettes : comment obtenir un meilleur rendement ?

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de