in

5 étapes pour commencer un jardin en permaculture

Crédits : iStock / Akarawut Lohacharoenvanich

La permaculture a depuis quelque temps le vent en poupe. Cette manière de faire un jardin en total respect de la nature gagne en effet de plus en plus d’adeptes. Pour s’y mettre, il convient donc de respecter quelques étapes importantes, qui permettront d’obtenir un résultat irréprochable !

1. Trouver le bon emplacement

C’est une étape capitale des débuts de ce type de jardin. Réfléchir à sa situation géographique est en effet essentiel pour donner toutes les chances aux futures plantations de prospérer. Il convient ainsi de tenir compte de l’ensoleillement, des éventuels risques d’inondation, du vent, des nuisances diverses (pollution chimique due à la proximité d’une usine, etc.). Il s’agit d’un travail de longue haleine qui peut parfois s’étaler sur une année, mais il est nécessaire pour appréhender l’environnement.

2. Tâter le terrain

Le premier pas à faire si vous souhaiter vous lancer dans la permaculture est d’observer. En premier lieu, il convient dont de vérifier la qualité et la richesse de la terre sur laquelle vous souhaitez cultiver, afin d’en connaître la nature au mieux. Par exemple, une terre de couleur foncée est plutôt signe de fertilité. Si elle est plus claire, c’est qu’elle aura probablement besoin de plus de soin. Il est aussi possible de tester sa teneur en argile (si elle est compacte par exemple). Et s’il y a des vers de terre, c’est encore mieux !

3. Assurer une bonne irrigation

Un autre facteur important – et pas des moindres – est bien évidemment l’eau. Le but est d’utiliser cette ressource de manière intelligente, et de l’économiser au maximum. Les récupérateurs d’eau que vous pourrez installer seront donc les bienvenus ! Le but est en effet de mettre en place des manières de la récupérer et de la conserver, surtout dans les régions les plus sèches. Le paillage est également tout indiqué pour éviter la consommation excessive d’eau.

vers de terre
Crédits : PhotographyFirm / iStock

4. Faire le plan du futur jardin

À vos crayons pour cette étape ! Tout écrire et reporter sur un carnet permet en effet de bien prendre en compte tous les différents facteurs, maintenant que vous les connaissez. Choisir l’agencement de ce futur jardin en amont sert à optimiser l’espace un maximum. Sa taille dépendra de votre budget, de ce que vous souhaitez y planter ou encore du temps que vous pourrez lui accorder. Y consacrer un peu de temps à tête reposée peut sembler fastidieux, mais cela limite les erreurs au moment de créer votre jardin !

4. Choisir les plantes

Tout dépend de ce que vous souhaitez cultiver, même si la règle générale reste la même : mieux vaut privilégier le bio ! Les graines peuvent se trouver assez facilement dans le commerce ou directement chez certain·e·s maraîchers·ères. Pour commencer, vous pouvez opter pour des plantes qui promettent de durer longtemps comme les plantes aromatiques. Là encore, sélectionnez avec soin leur emplacement dans la parcelle en fonction de leur besoin en eau et en lumière. Sans oublier de vérifier quelles plantes il faut éviter d’associer au jardin !

Articles liés :

Potager : 24 légumes à associer et à éloigner

Serre walipini : des légumes frais toute l’année, c’est possible !

5 astuces pour connaître la nature du sol dans votre jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *