in

5 plantes qui absorbent naturellement l’humidité !

Crédits : Greenseas / iStock

Saviez-vous que certaines plantes ont le pouvoir d’absorber l’humidité des habitations ? Alors si chez vous l’hygrométrie est trop élevée, vous savez ce qu’il vous reste à faire. De plus, ces jolies plantes embelliront les pièces et seront plus agréables à regarder que des déshumidificateurs en plastique ! Voici une liste de 5 plantes qui absorbent naturellement l’humidité !

1. Les cactées

Les cactées sont très bonnes pour absorber l’eau ambiante. Ils s’adaptent très bien à la salle de bain ou toute autre pièce de la maison. Même s’ils sont placés dans un lieu humide, il ne faut pas oublier de les arroser de temps en temps.

plantes d'intérieur cactus entretien
Crédits : ulleo / Pixabay

2. La fougère de Boston

Grâce à ses longues branches, la fougère de Boston captera bien l’humidité. Comme toutes les plantes tropicales, elle apprécie les lieux humides. Pensez à toujours maintenir le terreau légèrement humide pour ne pas l’assécher. Veillez aussi à ce que les rayons du soleil ne soient pas en contact direct avec la plante. Un autre atout de la fougère de Boston est sa propriété dépolluante. Elle trouvera par conséquent parfaitement sa place dans un appartement en ville.

Fougère de Boston (Nephrolepis Exaltata)
Crédits : aon168 / iStock

3. Les orchidées

L’orchidée n’a pas besoin d’être en pot pour vivre. De plus, elle absorbe l’eau de son environnement via ses racines. L’orchidée doit être placée dans un lieu lumineux et être bassinée environ une fois par semaine dans une eau faible en calcaire. Ces gestes lui permettront de conserver une bonne croissance et d’offrir une longue floraison.

plantes salle de bain orchidée
Crédits : HOerwin56 / Pixabay

4. Le spathiphyllum

Comme la fougère de Boston, le spathiphyllum est une plante tropicale qui provient d’Amérique du Sud. C’est avec ses feuilles qu’elle absorbe l’humidité ambiante. Avec un arrosage léger et régulier, elle s’épanouira dans un lieu lumineux. Ses fleurs sont présentes une bonne partie de l’année. Le spathiphyllum est aussi une plante dépolluante.

spathiphyllum fleur de lune
Crédits : JACLOU-DL / Pixabay

5. Le tillandsia

Comme l’orchidée, c’est un épiphyte. Le tillandsia est une plante qui peut être suspendue, posée sur un minéral ou encore empotée. Sa principale source de nutriments sera captée dans l’humidité de son environnement. C’est via ses feuilles que la captation a lieu. La plante a quand même besoin d’être bassinée tous les dix jours environ. Si la plante est en manque d’humidité, elle vous le fera savoir en enroulant ses feuilles sur elle même. Comme toutes les plantes que nous avons vues, elle apprécie un emplacement lumineux, mais sans les rayons directs du soleil.

tillandsia
Crédits : seven75 / iStock

Articles liés :

Tuto : cultiver des fraises dans un panier à linge

Compost en hiver : quelles précautions prendre ?

Préparer l’hiver au jardin : plantes d’extérieur et d’intérieur