in

Abricotier : plantation, culture, entretien et récolte

Crédits : Zoya2222 / iStock

L’abricotier est arbre fruitier plutôt facile à cultiver. Il dévoile une magnifique floraison durant le printemps et de délicieux fruits sucrés durant l’été. Pour avoir de beaux et bons abricots, quelques gestes sont nécessaires, mais la météo joue un grand rôle dans la récolte. Voici tous nos conseils pour cultiver au mieux votre abricotier.

Où et quand cultiver l’abricotier ?

L’abricotier préfère les régions méditerranéennes, mais certaines variétés résistent plutôt bien au froid ! L’arbre fleurira sans problème, c’est plutôt la récolte des abricots qui sera compromise en cas de gelées.

La plantation a généralement lieu au début de l’hiver (ou fin d’automne), mais il est possible de la réaliser au printemps en veillant à l’arrosage. Choisissez un lieu bien ensoleillé et si possible à l’abri du vent, contre un mur par exemple. Idéalement, l’arbre sera orienté au Sud.

Le plus important est le drainage du sol. En effet, l’abricotier est très sensible à l’humidité. Il faut donc un sol léger, sablonneux et bien drainé. Celui-ci peut être neutre ou calcaire, cela n’a pas d’importance.

abricotier
Crédits : Professor25 / iStock

Comment planter un abricotier ?

L’abricotier est rustique et peut supporter des températures négatives allant jusqu’à -25°C. Toutefois, les fleurs redoutent quant à elles les gelées. C’est pour cette qu’il faut privilégier les plantations dans les régions au climat doux.

Concernant la plantation, l’abricotier se plante comme n’importe quel arbre fruitier. Il faut néanmoins bien espacer chaque arbre d’au moins 1,50 m. Par ailleurs, n’oubliez pas d’enrichir la terre avec du compost. Une fois l’arbre placé dans le trou, vérifiez que le collet se situe au niveau du sol. 

La plupart des abricotiers sont autofertiles, vous n’aurez donc pas besoin d’allier deux sujets.

L’entretien

Une fois bien installé, l’abricotier demande peu d’entretien. D’ailleurs, il n’a pas besoin de taille, mais il est possible de réaliser une taille d’entretien pour stimuler la fructification.

Ajoutez du compost au pied de l’arbre durant l’automne pour renouveler les nutriments. Une poignée d’engrais durant le printemps permet aussi de stimuler l’arbre.

Sensible à l’humidité, l’abricotier peut être en proie à des champignons et autres bactéries. Pour éviter cela, vous pouvez pulvériser de la bouillie bordelaise juste après la floraison. Vous éviterez ainsi la moniliose et le pourrissement des abricots.

La récolte

Les fleurs blanches et rose pâle de l’abricotier apparaissent entre février et avril selon la situation géographique. Cette floraison précoce n’a pas que des avantages, car elle est exposée aux caprices du temps et notamment aux gelées tardives. Celles-ci détruisent les fleurs et donc les fruits qui pourraient en découler. Les fortes pluies nuisent quant à elles à la pollinisation.

La récolte a généralement lieu en été de juin à août. Elle est généralement aléatoire puisqu’un arbre peut donner entre 0 à 200 kg d’abricots. Les facteurs pouvant l’influencer sont nombreux, mais la fertilisation et le climat sont les plus importants.