in

Amaranthus : plantation, entretien et récolte

Crédits : Andrei Vasilev / iStock

L’amarante, du genre Amaranthus et faisant partie de la famille des Amaranthacées, est une plante ornementale spectaculaire dont l’esthétique ne laisse pas de marbre. Devant tant de beauté, on oublierait presque que la plante est en partie comestible ! En effet, il est possible de récolter ses graines qui sont riches en protéines et en minéraux, mais également sans gluten. Ses feuilles aussi sont récoltées et consommables. Découvrez comment cultiver et récolter l’Amaranthus.

Où et quand planter l’amarante ?

L’amarante est une plante idéale pour les jardiniers en herbe puisqu’elle est très simple à cultiver. La période idéale pour la plantation est au printemps. L’Amaranthus n’est pas très difficile concernant la nature du sol, mais privilégiez tout de même une terre meuble et riche en matières organiques, cela favorisera sa croissance.

Par ailleurs, pour son bon développement, il est indispensable que vous lui choisissiez un espace bien ensoleillé.

Comment planter l’Amaranthus ?

Avant de planter l’amarante, pensez à travailler la terre durant l’automne. Pour cela, apportez du compost, du fumier bien décomposé ou du terreau organique à la terre du jardin. Ensuite, à l’aide d’une fourche-bêche ou d’une grelinette, travaillez la terre sur 20 cm de profondeur.

Il est préférable de planter les graines à l’abri et au chaud dans des godets au mois d’avril. Réalisez un mélange de terreau et de sable et placez les graines en surface sans les enfoncer. À la fin du mois de mai, vous pourrez procéder au repiquage lorsque les gelées seront passées et que la terre sera plus chaude.

amarante amaranthus
Crédits : rustamank / iStock

Comment entretenir l’amarante ?

L’étape la plus importante est la plantation. En effet, une fois que l’amarante est bien installée, elle ne requiert pas de soin spécial. Cependant, si l’été est particulièrement sec et que la sécheresse s’impose, il faudra surveiller la terre et l’arroser régulièrement pour éviter qu’elle ne se dessèche complètement. Pensez par ailleurs à placer des tuteurs si la plante est exposée au vent afin d’éviter que les branches ne se cassent.

En ce qui concerne les maladies, l’amarante n’y est pas sensible, mais elle peut être la proie d’attaques de moucherons, de limaces ou d’escargots.

Récolter, conserver et cuisiner l’amarante

Les graines de l’Amaranthus se récoltent à l’automne. Quant aux feuilles, elles se prélèvent au fur et à mesure des besoins durant l’été. Les récoltes se conservent au sec et à température ambiante.

Il est possible de déguster les feuilles en salade, mais sans en abuser, car elles contiennent de l’acide oxalique. Pour ce qui est des graines, il suffit de les faire griller ou de les réduire en poudre pour l’utiliser en substitut de la farine.