in

Anaphalis : plantation, culture et entretien de l’immortelle de Virginie

Crédits : Bigbizu / iStock

L’anaphalis est une plante vivace capable de supporter les milieux les moins travaillés et les moins riches. Cela fait d’elle une parfaite alliée pour les jardiniers débutants ou pour les jardins compliqués au niveau de leur sol. On appelle plus couramment cette plante l’immortelle de Virginie. Ses petites fleurs rappellent fortement une autre plante : l’immortelle d’Italie. Découvrez comment planter, cultiver et entretenir l’immortelle de Virginie.

1) Où, quand et comment cultiver l’anaphalis ?

La période idéale pour cultiver l’anaphalis est à l’automne, et plus particulièrement durant les mois d’octobre et de novembre. C’est une plante très facile à cultiver puisqu’elle s’adapte à tout type de sol, même les plus pauvres. D’ailleurs, si vous pouvez choisir, elle aura une préférence pour les sols pauvres ou sableux. Toutefois, si la terre est riche, cela ne posera pas de problème. La seule chose que demande réellement l’anaphalis est un maximum de luminosité. Côté exposition, veillez donc à placer votre plante en plein soleil.

Concernant la plantation, il n’y a pas de précautions particulières à prendre. Creusez un trou d’environ 20 cm de profondeur et installez-y le pied. Comblez ensuite le trou avec le reste de terre tout en tassant à la main.

Bon à savoir : il est possible de réaliser la plantation au printemps, mais dans ce cas là, l’arrosage doit être régulier après la mise en terre.

anaphalis immortelle de Virginie
Crédits : s1llu / iStock

2) Comment entretenir l’immortelle de Virginie ?

L’anaphalis ne requiert pas vraiment d’entretien puisqu’elle survit très bien toute seule en nature sauvage. Le seul geste que vous pouvez réaliser régulièrement est la taille, à raison d’une fois par an. Il suffit de supprimer les branches mortes et les fleurs fanées selon les besoins de la plante.

Il est également possible de multiplier la plante en pratiquant la division. Pour diviser votre plante, il vous suffit de la déterrer durant l’automne et de la fragmenter. Repiquez ensuite les nouveaux plants. C’est simple et rapide !

3) Les maladies et parasites potentiels

L’immortelle de Virginie résiste donc à la sécheresse et aux sols pauvres, ce qui en fait une plante parfaite pour les rocailles. Et cela ne s’arrête pas là, puisque cette plante plutôt exceptionnelle ne semble pas être sujette aux maladies. Par ailleurs, les parasites ne sont pas intéressés par son feuillage.