in

Anémone du Japon : plantation, culture et entretien

Crédits : marinowifi / iStock

L’anémone du Japon est une plante vivace à base ligneuse, formant des tiges drageonnantes. Sa magnifique floraison survient à l’automne, de quoi compléter les jolies couleurs de saison. C’est une fleur très facile à cultiver que l’on retrouve souvent dans les jardins, mais aussi au sein des bouquets. Sa floraison débute à la fin de l’été et reste en place jusqu’aux premières gelées, nous offrant de jolies fleurs blanches ou roses. Découvrez comment planter et entretenir l’anémone du Japon.

Quand et comment planter l’anémone du Japon ?

La saison idéale pour la plantation de l’anémone du Japon se trouve en automne. Elle requiert un sol léger, riche en calcaire et en humus, mais surtout bien drainé. Il faudra la placer dans un endroit semi-ombragé. Elle adore le soleil, mais redoute les rayons brûlants qui feraient des dégâts sur ses feuilles.

Dès l’automne, vous planterez l’anémone en tubercule à 10 cm de profondeur. Ainsi, elle fera mieux racine. La plantation au printemps est possible, mais demandera plus d’attention et un arrosage plus régulier au début. Respectez un espacement de 60 à 80 cm entre chaque tubercule.

Les semis sont possibles, mais la germination est très longue et parfois fastidieuse. Ils se réalisent au début du printemps, sous châssis froid. Veillez à ce que les graines ne pourrissent pas.

La division des touffes se réalise à l’automne juste avant l’hiver ou au début du printemps.

anémone du Japon
Crédits : igaguri_1/ iStock

Comment entretenir l’anémone du Japon ?

L’anémone du Japon ne demande pas vraiment d’entretien. Il faut simplement supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs. Arrosez-la régulièrement pour son bon développement. Paillez les souches en hiver afin de les protéger du froid. L’anémone du Japon est sujette à l’oïdium et au mildiou lorsque les températures baissent, faites en sorte d’éloigner l’humidité.

L’anémone peut devenir envahissante, car elle a tendance à se semer seule, mais il est très facile de limiter son développement.

Articles liés :

7 plantes grimpantes qui poussent vite pour les jardiniers les plus pressés !

Gazania : tout savoir sur cette fleur d’été résistante à la sécheresse

Pivoine : plantation, culture et entretien

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de