in

Araucaria du Chili : les bons gestes pour le planter et l’entretenir

Crédits : iStock / Claudio Arriagada

Aussi appelé désespoir du singe (dénomination qui reste en partie un mystère étant donné qu’il n’y a pas de singes à l’état sauvage au Chili) en raison de son écorce originale, cet arbre est relativement répandu. Il est donc originaire du pays dont il porte le nom, mais peut se planter sous nos latitudes.

Adopter l’araucaria du Chili

Choisir un araucaria du Chili, c’est opter pour l’originalité. Celui-ci fait en effet partie des arbres qui se démarquent, non grâce à leur feuillage, mais grâce à leur écorce. Si vous souhaitez en disposer un dans votre jardin, mieux vaut prévoir de la place : il atteint souvent plus d’une quinzaine de mètres de hauteur ! Vers le mois d’août, des cônes apparaissent à l’extrémité des branches.

Il faut aussi s’armer de patience, car il lui faut du temps pour atteindre cette taille adulte. Mais en soi, rien ne l’empêche de servir d’ornement au jardin. Ses branches fines et longues et ses feuilles persistantes à l’aspect d’écailles apportent un côté graphique très atypique. Toutefois, il ne vous conviendra pas si vous souhaitez un arbre qui apporte de l’ombre pendant les beaux jours.

La plantation

Du côté des températures, cet arbre résiste à celles qui descendent jusqu’à -10°C. Si vous vivez dans une région où l’hiver est rude, il faudra faire attention aux gelées successives. En conséquence, il convient de le planter dans un endroit où il peut profiter du soleil tout au long de la journée !

araucaria du Chili
Crédits : iStock / Elenakirey

La plantation peut se faire au printemps, dans un sol bien drainé – l’araucaria n’est pas très exigeant quant à sa nature du moment qu’il est frais. L’année qui suit sa plantation est cruciale en termes d’apport en eau. L’arrosage doit être régulier, quitte à l’intensifier pendant les périodes de temps sec et chaud.

Entretenir un araucaria

Cet arbre n’est pas très sujet aux maladies. En revanche il craint la sécheresse : un araucaria qui perd ses branches souffre vraisemblablement de ce type de climat. Pour éviter que cela n’arrive, veillez à ce qu’il bénéficie toujours d’un sol frais, par exemple en disposant un paillage à son pied.

Autre point : l’auraucaria du Chili peu aussi se montrer sensible à la pollution. Lorsque c’est le cas, ses branches ont tendance à se dégarnir. Il n’y a pas de remède miracle à cette “maladie”, mis à part le fait de savoir que les climats doux et tempérés lui conviennent mieux.

Articles liés : 

10 arbres à croissance rapide à mettre au jardin

Arbre d’intérieur : 5 variétés à adopter !

Arbres fruitiers : quand, comment et quel fruitier tailler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *