in

Arbre à saucisses (Kigelia africana) : tout savoir sur le “saucissonnier”

Crédits : iStock

Vous avez dit arbre à saucisses ? Ce nom a de quoi étonner, d’autant que ce genre d’arbre ne compte qu’une seule espèce dans sa famille. On l’appelle arbre à saucisses à cause de ses fruits plutôt massifs qui pendent des branches. Le saucissonnier mesure entre 10 et 15 mètres de haut. Le fruit cru n’est pas comestible, mais une fois cuit il le devient. Cet arbre a par ailleurs la particularité de n’être pollinisé que par les chauves-souris lorsque les fleurs s’ouvrent à la tombée de la nuit. Ces dernières ont en outre la particularité de dégager une odeur plutôt nauséabonde. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur l’arbre à saucisses.

Où, quand et comment cultiver l’arbre à saucisses ?

Cet arbre non rustique peut se planter tout au long de l’année lorsque le climat est idéal. À l’extérieur, il ne se cultive pas vraiment en France, même s’il est possible de tenter la culture dans les régions dites de l’oranger. Le sol doit être riche, drainant et plutôt neutre. L’exposition au soleil doit être optimale puisque c’est un arbre qui a besoin de beaucoup de lumière et de chaleur.

Dans tous les cas, la température ne doit pas être inférieure à 0 degré si vous le plantez en extérieur, sinon optez plutôt pour une plantation en serre. Une hygrométrie élevée est essentielle pour son bon développement.

Kigelia africana arbre à saucisses saucissonier
Crédits : iStock

Entretien

Cet arbre ne nécessite aucun entretien particulier.

Usage

En Afrique, la pulpe du fruit est utilisée pour raffermir la peau. Il est également possible d’utiliser le fruit pour produire de l’huile essentielle.

Les écorces possèdent aussi de nombreux bienfaits. Elles peuvent être utilisées contre les morsures de serpent, les maux d’estomac et de dents. Par ailleurs, les Massaïs produisent de la bière après fermentation des fruits cuits en tranches.

Kigelia africana arbre à saucisses saucissonier
Crédits : iStock