in

Argousier : plantation, culture, entretien et récolte

Crédits : Vaivirga / iStock

L’argousier (à ne pas confondre avec l’arbousier) est un arbuste épineux qui peut mesurer jusqu’à 5 m de haut. De par ses nombreux fruits colorés et comestibles qui peuvent être récoltés durant l’hiver, cet arbuste très résistant apportera de la couleur au jardin durant cette saison. Facile à cultiver, cette plante s’adapte très bien à nos extérieurs. Voici tous nos conseils pour cultiver l’argousier.

Où, quand et comment planter l’argousier ?

L’argousier ne se montre pas difficile quant à la composition du sol dans lequel il est planté. Il suffit que celui-ci soit léger et bien drainant. Cependant, l’exposition est importante. Il faut choisir un lieu où le soleil sera présent durant toute l’année. Résistant plutôt bien au temps sec, il est possible de le planter au printemps ou à l’automne.

Pour la plantation de l’argousier, rien de plus simple. Préparez une fosse large et profonde. Si le sujet est en pot, retirez ce dernier puis éclaircissez un peu les racines pour les dégager de la terre. Ajoutez un tuteur dans le trou avec l’arbuste puis tassez bien la terre en le rebouchant. Attachez votre arbuste au tuteur avec de préférence un nœud en 8.

argousier
Crédits : elena_hramowa / iStock

L’entretien de l’argousier

L’avantage de cet arbuste, c’est qu’il ne demande aucune attention particulière. Il suffit simplement de le tailler pendant les premières années et d’éliminer les branches mortes au fur et à mesure.

Il n’est pas sensible aux maladies et il ne semble attirer aucun nuisible.

Les fruits de l’argousier

Les baies de couleurs jaune-orangé se récoltent à partir de la fin de l’automne et durant tout l’hiver. Avant la récolte, veillez à vous protéger, car les épines rendent la tâche de la cueillette plutôt compliquée.

Il est possible de secouer l’arbuste afin de faire tomber les fruits sur une bâche ou un linge posé au sol. Nettoyez les fruits à l’eau. Ils peuvent se consommer nature, mais il est possible de les manger sous d’autres formes comme des jus, en sirop ou encore en confiture. Ils sauront parfaitement rajouter une touche sucrée à vos yaourts.