in , ,

Avocat : faire pousser un avocatier grâce à son noyau

Crédits : IngridHS / iStock

L’avocatier est un arbre très exigeant en termes de culture, car il ne pousse en pleine terre que dans les régions tropicales. Cependant, il est possible de faire pousser un avocatier en intérieur chez soi. Pour cela il suffit de récupérer le noyau d’un avocat (bio de préférence) acheté dans le commerce. Certes, il faudra beaucoup de temps avant d’obtenir les premiers avocats, mais la culture de cet arbre d’origine tropicale reste très simple et agréable tout au long de l’année ! Et puis quelle fierté de manger ses propres avocats !

Si les étapes de la culture de l’avocat paraissent longues, rassurez-vous elles sont néanmoins très simples à réaliser. Pas besoin d’avoir spécialement la main verte ! Et puis tout vient à point à qui sait attendre. 

1) Les étapes pour faire pousser un avocatier chez soi :

  • Choisir un noyau d’avocat de bonne taille et sans défaut (pas d’écorchures) et le nettoyer à l’eau claire
  • Plonger le noyau dans une eau chaude (35 à 40°) pendant 30 minutes
  • Faire sécher le noyau au soleil pendant plusieurs heures
  • Planter 4 allumettes ou cure-dents dans le noyau et le déposer sur un petit pot sans le toucher
  • Garder la partie pointue du noyau vers le haut et remplir le verre d’eau à température ambiante en immergeant la partie basse du noyau
  • Changer l’eau régulièrement
  • Lorsque les racines auront atteint 1 ou 2 cm, planter le noyau dans un pot rempli de terreau. La germination demande une certaine patience.
  • Arroser régulièrement sans noyer le noyau.

2) L’arrosage

L’arrosage et la plantation sont les deux étapes qui demandent du travail. L’avocatier est gourmand en eau au début de sa croissance. Mais plus il prendra de la maturité, moins l’eau sera nécessaire. Le substrat doit toujours rester humide, mais attention de ne pas noyer la plante ! Le manque d’eau entrainera le jaunissement des nouvelles  feuilles. Pour le drainage, il est possible d’ajouter des billes d’argile ou du gravier dans le fond du pot.

3) L’emplacement de mon avocatier

L’avocatier a besoin de soleil et de beaucoup de lumière. Placez-le près d’une fenêtre. Il est possible de le mettre en extérieur entre mai et septembre lorsque les risques de gelée sont écartés. Le reste de l’année, il peut accompagner vos plantes d’intérieur. Lors de la période de croissance, il est possible de faire un apport d’engrais liquide ou de compost, mais cela reste facultatif. Attention aux moucherons en été. Le rempotage se réalisera au printemps lorsque l’arbre se sentira à l’étroit. La patience sera de vigueur pour voir apparaitre les premières feuilles.

4) La récolte des avocats

Bien que les premières pousses arriveront très vite, pour avoir un réel avocat, il faudra patienter 8 à 10 ans. Cependant son feuillage embellira votre intérieur ou votre terrasse pendant de longues années. L’avocatier fait office de très belle plante d’intérieur. N’hésitez pas à réaliser plusieurs plants et profitez de ces plantes vertes. Ne jetez plus vos noyaux ni les pépins ! Recyclez les fruitiers ! D’ailleurs, cela marche avec la plupart des agrumes.

Le saviez-vous ? : l’avocat est un excellent coupe-faim. Grâce aux acides gras qu’il contient, il donne rapidement au cerveau de celui qui le mange le signal de la satiété ! Et avec en moyenne 7% de fibre, l’avocat est le partenaire idéal pour un transit du tonnerre ! Vive le jardinage !

Un citronnier en pot, ça vous tente ?

Articles liés : 

Basilic : réussir sa culture pas à pas

Carotte : comment bien la cultiver

Courgette : comment la cultiver dans son potager

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Avocatier […]

trackback

[…] Avocatier […]

trackback

[…] Avocat : faire pousser un avocatier grâce à son noyau […]