in

Bananier : 3 conseils pour lui redonner la forme

Crédits : Charlotte Bleijenberg / iStock

Le bananier fait partie de ces plantes exotiques que l’on peut pourtant facilement cultiver sous nos latitudes en France. En effet, cette plante vivace résiste plutôt bien à notre climat, mais il faut surtout bien la protéger du froid en la rentrant durant l’hiver par exemple. Pour les sujets en pleine terre, des voiles de protection sont donc requis. L’entretien du bananier demande tout de même quelques précautions pour qu’il puisse s’épanouir correctement au risque de le voir rapidement dépérir. Voici 3 conseils pour réussir à cultiver son bananier.

1) Bien choisir le sol

Le bananier passe une grande partie de l’année à l’extérieur, et à fortiori si vous le cultivez en pleine terre. Le choix de la terre qui constitue son sol est donc très important, d’autant que les premières années, le bananier grandit d’un mètre par an ! L’arbre requiert un sol riche, léger et bien drainé. Pour les bananiers en pot que l’on cultive généralement sur une terrasse ou dans un balcon, un mélange de terreau et de terre du jardin suffit. Pour ces deux formes de culture, il faut veiller à arroser régulièrement et que la plante ait accès à beaucoup de lumière. Pour la croissance, il est important de privilégier un engrais à plantes vertes durant l’été.

bananier
Crédits : prill / iStock

2) Tailler son bananier avec les bons gestes

La taille des feuilles du bananier est indispensable à sa croissance. En effet, le froid endommage les feuilles, il faut donc penser à les entretenir. Des feuilles endommagées ne tuent pas l’arbre, mais elles ne contribuent pas à son esthétique. Elles permettent néanmoins de vous alerter du froid et donc du moment auquel il faut commencer à protéger sa plante.

C’est la base des feuilles qui forme le tronc du bananier. Il faut donc les tailler à leur base, mais pas trop ras ! Il faut garder entre 25 et 50 cm de base. Ensuite, protégez-le avec un voile, mais surtout pas de matière plastique qui apporterait humidité et moisissures. Vous pouvez aussi placer un grillage d’un mètre de diamètre et le remplir de paille ou de feuilles mortes.

3) Soigner le bananier en intérieur

Il est difficile de reproduire le milieu naturel du bananier qui bénéficie dans la nature d’une hygrométrie forte. Cependant, vous pouvez vaporiser quotidiennement les feuilles d’eau à l’aide d’un pulvérisateur. Placez le pot percé sur des billes d’argile à humidifier dès qu’elles sont sèches. L’hiver, il est important de rentrer le bananier à l’intérieur. Pensez aussi à supprimer les feuilles mortes au fur et à mesure. Au printemps, lorsque les températures se réchauffent, sortez le bananier pour qu’il puisse profiter du soleil. L’été, apportez de l’engrais et arrosez abondamment. Le rempotage a quant à lui idéalement toujours lieu au printemps dans un terreau riche.