in

Benoîte des montagnes : tout savoir sur cette plante alpine

Crédits : tanukiphoto / iStock

La Benoîte des montagnes est une plante grimpante que l’on retrouve dans les régions montagneuses et plus particulièrement en altitude. Ses rhizomes se développent très vite et la plante peut atteindre jusqu’à 15 cm de hauteur et 30 cm de largeur. Cette plante possède un feuillage caduc et des racines aromatiques qui dégagent un agréable parfum. Il ne faut pas confondre la Benoîte des montagnes (Geum montanum) et la Benoîte commune (Geum urbanum) que l’on trouve en ville. En réalité, il existe une cinquantaine de variétés de Geum de type vivace. Le Geum Montanum a la particularité de produire des fruits filandreux rappelant le coton. Découvrez les spécificités de la Benoîte des montagnes. 

Comment cultiver la benoîte ?

Contrairement aux autres plantes vivaces, la Benoîte des montagnes ne vit pas très longtemps. Il est d’ailleurs recommandé de diviser les touffes tous les trois ans si vous voulez garder vos Benoîtes le plus longtemps possible. Bien que sauvage, cette plante se cultive très bien en massif, rocaille, bordure ou encore en potée.

Deux périodes sont favorables à sa plantation : le printemps ou l’automne, toujours hors périodes de gel. Si vous souhaitez la cultiver dans votre jardin, veillez à ce que le sol soit bien drainé, frais et riche. La terre quant à elle peut être neutre, acide ou calcaire.

Benoite des montagnes
Crédits : vili45 / iStock

Comment entretenir la Benoîte ?

La Benoîte des montagnes demande peu d’entretien, mais elle requiert une exposition ensoleillée. Cette plante alpine est très rustique, notamment du fait de son environnement naturel. Elle supporte des températures allant jusqu’à -20°C.

Pour prolonger la floraison, il suffit de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure. Les Benoîtes des montagnes fleurissent au printemps et jusqu’au début de l’été.

Benoite des montagnes
Crédits : tanukiphoto / iStock

Le saviez-vous ?

Les Benoîtes présentent de courtes fleurs jaunes qui se transforment ensuite en fruits. Ces fruits n’ont pas la forme de ce qu’on pourrait imaginer d’un fruit, ce sont plutôt des akènes poilus. Ces akènes sont rougeâtres et plumeux, c’est cette forme originale qui fait de la Benoîte des montagnes une fleur convoitée.