in

Bois de chauffage : quelles essences de bois choisir ?

Crédits : Pexels / Pixabay

Vous faites peut-être partie des personnes qui se chauffent encore au bois ? Sachez que de plus en plus de particuliers ont recours à ce moyen pour faire face au froid de l’hiver. C’est à la fois économique et écologique. Cependant, toutes les natures de bois ne s’équivalent pas. Il est important de choisir la qualité de son bois pour une optimisation totale. Mais comment savoir si le bois que vous avez acheté pour vous chauffer cet hiver aura un bon rendement ? Est-il assez sec et la variété de l’arbre vous permettra-t-elle une bonne chauffe ? Découvrez toutes les réponses à vos questions ici !

Comment reconnaître un bon bois ?

Il faut savoir que 1 kg de bois fournit 5 kWh d’énergie. Le bois doit être sec, c’est-à-dire avec un niveau d’humidité inférieur à 20%. Pour passer sous la barre des 20% d’humidité, il faut en général que le bois sèche pendant une période de 15 à 24 mois selon le lieu de séchage et l’épaisseur de la coupe des bûches.

La meilleure période pour la coupe des arbres se trouve en automne et en hiver, lorsque les arbres descendent la sève vers les racines.

Pour bien choisir son bois de chauffage en fonction des différentes essences disponible, il faut savoir qu’à volume égal le pouvoir calorifique est très différent selon les espèces de bois. Le choix a donc un rôle important en fonction de ce que vous voulez chauffer.

bois de chauffage
Crédits : Pexels / Pixabay

Les différents types d’essence de bois

Les trois essences d’arbres principales sont les arbres feuillus durs, les arbres feuillus tendres et enfin les résineux.

1) Les arbres feuillus durs sont denses et ont une croissance lente. Ils fournissent beaucoup de chaleur et brûlent pendant longtemps, mais ils sont durs à fendre et leur période de séchage est plutôt longue. Le châtaignier, le charme, le chêne, le hêtre, le frêne, l’orme, le noyer, le robinier ainsi que les arbres fruitiers font partie de cette essence d’arbre.

2) La seconde essence, ce sont les arbres feuillus tendres qui sont quant à eux peu denses. Ils ont un pouvoir de chauffage moyen ainsi qu’une vitesse de combustion rapide. Cette essence peut être utilisée pour démarrer un feu. Ils sèchent assez rapidement en comparaison à la première essence, mais se conservent généralement moins bien. Cette essence est composée de l’aulne, du bouleau, du platane, du saule ou encore du peuplier.

3) Enfin, la dernière essence est peu dense : ce sont les résineux. Ce sont des bois légers et tendres qui chauffent plutôt bien, mais avec une combustion assez rapide. Cependant, ils produisent des braises qui peuvent voler en éclats. Et la résine contenue dans le bois a tendance à encrasser la cheminée. Les arbres que l’on retrouve dans cette essence sont l’épicéa, le sapin le pin ainsi que le mélèze.

Pour résumer, un bois de chauffage fiable est sec, dense et dur. De plus, pensez à l’acheter avant la fin de la période de chauffage afin de terminer le séchage chez vous et ainsi pouvoir trouver le bois un peu moins onéreux. N’oubliez pas de chauffer le jardin grâce au paillis !

bois de chauffage hache
Crédits : jackmac34 / Pixabay

Source

Articles liés :

Parfums d’hiver : 4 astuces 100% naturelles pour une maison qui sent bon

Plantes d’intérieur : 5 erreurs à éviter pour des plantes en bonne santé

10 astuces pour conserver vos fleurs plus longtemps

Bois de chauffage : quelles essences de bois choisir ?
noté 5 - 1 vote[s]
Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

Écrit par Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

J’ai toujours été reconnaissante à l’égard de ce que la nature nous offre, c’est donc naturellement que la passion pour le jardinage m’est venue. J’essaie au mieux d’adopter un mode de vie le plus respectueux de l’environnement possible, et c’est pour cela que je vous dévoilerais chaque jour tous mes secrets et astuces naturels pour entretenir votre jardin et votre potager… Sans oublier les délicieuses recettes bio inspirées tout droit du potager !