in

Bougainvillier : conseils, plantation et entretien

Crédits : cegoh / Pixabay

Le bougainvillier (ou la bougainvilliée) est une plante grimpante dont les feuilles ovales se terminent en pointe. Il peut également se cultiver en boule ou en tige. Originaire du Brésil, cette plante pousse très bien sous notre climat. Ses couleurs éblouissantes et ses formes exubérantes attireront les regards vers votre jardin ou façade de maison ! La plupart des espèces de bougainvilliers résistent assez bien au froid, mais cela ne fait pas d’eux des plantes rustiques ! Il est possible de le planter en pleine terre seulement dans le sud. Pour les autres régions, on préférera les bacs et jardinières. Sa palette de couleur rappelle volontiers les bords de la Méditerranée. Ses fleurs sont généralement roses ou d’un rouge brillant. Voici quelques astuces et conseils de culture pour entretenir son bougainvillier.

Où et comment planter le bougainvillier ?

L’étape de la plantation du bougainvillier va déterminer sa croissance, sa floraison et sa reprise !

Le bougainvillier en pleine terre:

Le bougainvillier peut-être planté en pleine terre uniquement dans les régions les plus chaudes et hors gel (Côte d’Azur). Cette plante ne résiste pas du tout au gel. Donc si vous avez la chance de vivre en région méditerranéenne, plantez-la au printemps. La terre doit être légère, bien drainée et près d’un support si possible pour que le bougainvillier puisse grimper (ex : une pergola). La terre idéale est un mélange entre terre du jardin, de terreau et de sable. Il faut savoir qu’en pleine terre, les lianes peuvent atteindre entre cinq et sept mètres de longueur.

Le bougainvillier en pot :

En dehors de la région méditerranéenne, on plantera le bougainvillier en pot. Ainsi, vous pourrez le sortir lorsqu’il fait chaud et le rentrer au moment des périodes froides (généralement au milieu de l’automne). Choisissez un terreau pour plantes fleuries et n’oubliez pas d’ajouter des billes d’argile dans le fond d’un pot percé pour le drainage. Le bougainvillier est en effet très sensible à l’excès d’eau.

Au printemps, vous devrez rempoter votre plante dans un pot d’un diamètre légèrement plus grand. Vous pouvez aussi apporter de l’engrais “spécial bougainvillier” pour une plus belle floraison !

Bougainvillier
Crédits : Pixabay

Comment entretenir le bougainvillier ?

L’entretien du bougainvillier nécessite quelques gestes assidus. L’arrosage par exemple doit être régulier, mais la terre doit avoir le temps de sécher entre deux arrosages. Moins il est arrosé, plus il produit des fleurs (mais sa croissance ralentit). Si vous l’arrosez trop, vous verrez la plante perdre ses feuilles en partant du bas. L’eau ne doit en aucun cas stagner dans la soucoupe, veillez à bien la vider à chaque fois. Bien sûr, l’arrosage doit être considérablement réduit en hiver. Stoppez également tout apport d’engrais à cette saison, celui-ci n’est réservé qu’aux périodes de croissance.

Le bougainvillier ne nécessite pas vraiment de taille, car les fleurs fleurissent sur le bois de deux ans. Toute taille supprimerait donc les chances de floraison pour l’année à venir. Mais pour le rendre uniforme, il est possible de le tailler à la fin de l’hiver lorsque tout risque de gel est écarté. Il suffira de supprimer les parties sèches et fanées.

Il est très facile de multiplier le bougainvillier soit par bouturage ou par marcottage au printemps.

Bougainvillier
Crédits : VMonte13 / Pixabay

Sources : Detentejardin, Jardiner-malin

Articles liés : 

Hortensia : comment garder les hortensias bleus ?

Oxalis triangularis : comment entretenir le faux trèfle pourpre

Jardin connecté : la technologie au service des plantes !

Bougainvillier : conseils, plantation et entretien
noté 4.8 - 4 votes