in

Bourrache à fleurs blanches : semis, culture, entretien et récolte

Crédits : Fluffymuppet / flickr.com

De la bourrache, nous connaissons surtout l’huile qui est principalement utilisée en cosmétique pour les cheveux, la peau ou encore les ongles. Or, cette plante annuelle aux fleurs étoilées de couleur blanche (pour cette variété) et à l’aspect rustique peut également servir en cuisine, en plus de décorer nos jardins et d’attirer les insectes pollinisateurs. Voici tous nos conseils pour bien cultiver la bourrache à fleurs blanches.

Semis : en pleine terre 

Période de semis : Mars, avril, mai, juin

Récolte : Avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre

Exposition : Soleil / Mi-ombre

Besoin en eau : Moyen

Où semer la bourrache ? 

Le semis de la bourrache se fait en pleine terre, plus précisément en pépinière et dans du terreau légèrement arrosé. Il est préférable de la disposer dans un sol riche et léger relativement bien exposé au soleil, le tout après les gelées hivernales.

Comment la cultiver ? 

Une fois les plants sortis de terre et dotés d’environ 5 feuilles, repiquez-les. Espacez-les d’une trentaine de centimètres pour un épanouissement optimal.

bourrache à fleurs blanches
Crédits : Fluffymuppet / flickr.com

Comment entretenir mes plants ? 

La bourrache est une plante résistante qui requiert peu d’entretien. Elle ne nécessite aucune taille et elle se ressème toute seule. Toutefois, l’arrosage régulier peut s’intensifier en période de grosses chaleurs. Un paillage peut aussi l’aider à se développer.

Récolter la bourrache

Presque tout se récolte dans cette plante ! Il y a bien sûr les fleurs qui peuvent être dégustées nature dans des salades ou des boissons fraîches, mais aussi cuites dans des beignets. Les feuilles peuvent également être cueillies pour agrémenter des salades lorsqu’elles sont jeunes. Si elles sont plus vieilles, elles peuvent alors être cuites (comme des épinards).

Anecdote 

Si c’est l’usage culinaire qui nous intéresse ici, ne négligeons pas le fait que la bourrache est également une plante thérapeutique riche en vitamine C. Nos ancêtres ne s’y étaient d’ailleurs pas trompés : les soldats romains l’utilisaient sous forme de vin pour se donner du courage et on lui a longtemps prêté des vertus aphrodisiaques.