in ,

Calathea : conseils, plantation et entretien

Crédits : BiRdY777 / Wikipedia

Le calathea est une plante verte d’intérieur qui a le pouvoir d’embellir une pièce grâce à ses feuilles très graphiques. On les retrouve sous différentes formes : ondulées, striées, rondes, ovales et décorées de dessins aussi époustouflants les uns que les autres ! Et ça ne s’arrête pas là ! Ce qui est encore plus spectaculaire, c’est que les feuilles du calathea bougent au fil de la journée ! Au lever du soleil, son feuillage panaché se déplie pour mieux capter la lumière. Le soir, les feuilles se resserrent, tout en partageant un doux bruissement. Voici quelques astuces et conseils de culture pour entretenir son calathea.

Où et comment planter le calathea ?

Le calathea est une plante d’intérieur qui s’achète en pot. Elle n’est pas du tout rustique. Si lors de l’achat vous remarquez que celui-ci est trop petit, n’hésitez pas à le rempoter tout de suite. Ensuite, cela sera à refaire seulement tous les 2 ou 3 ans pendant le printemps. Le diamètre du pot doit être à chaque rempotage légèrement plus grand. Le calathea se plait dans un substrat riche et bien drainé. Il doit être exposé à une lumière tamisée, jamais en plein soleil qui risque de le brûler. Le calathea fait partie des rares plantes d’intérieur qui craignent l’excès de lumière. Il faut également éviter les sources de chaleur telles que le radiateur. La température idéale se situe autour de 20°C.

Les racines du calathea redoutent l’excès d’eau. Il est donc impératif de placer au fond de son pot percé une couche drainante comme des billes d’argile ou de graviers our éviter la pourriture des racines. Choisissez un terreau de qualité, car le calathea dépend de ses éléments nutritifs.

Le calathea est généralement choisi pour son feuillage très ornemental. Celles-ci sont généralement vertes à revers pourpre et arrondi. Mais elles peuvent aussi être ovales ou lancéolées selon les espèces, et offrent des motifs contrastés, dans des tons de vert clair, de vert foncé, de crème, de rose ou de brun. Attention, c’est une plante qui redoute la sécheresse, mais aussi le froid. C’est une plante vivace que l’on cultive en pot, jardinière et bac, en intérieur, en serre et en jardin miniature. Elle ne peut pas être cultivée à l’extérieur dans nos régions.

Calathea plante d'intérieur
Crédits : Jerzy Opioła / Wikipedia

Comment arroser et entretenir le calathea ?

L’arrosage doit être léger, mais régulier : environ tous les 2 à 3 jours.

Automne et hiver :

Pendant ces périodes, l’arrosage doit considérablement diminuer. Il vous faudra attendre que le terreau soit totalement sec entre deux arrosages !

Printemps et été :

Lors des fortes chaleurs, il est important de maintenir constamment le terreau légèrement humide tout en veillant à ne pas noyer la plante. Il est également possible d’apporter de l’engrais liquide pour plantes vertes tous les 8 à 15 jours environ, car la plante est en pleine période de croissance.

N’oubliez pas de brumiser le feuillage pour recréer son milieu humide naturel. C’est très important !

Multiplication :

La multiplication se réalise par division de la touffe au printemps (juin à septembre).

Taille et maladies

Pas besoin d’avoir la main verte pour garder son feuillage vert éclatant. Le calathea fait partie des plantes d’intérieur facile à entretenir. Pour garder son côté décoratif, il faudra simplement supprimer les feuilles mortes ou flétries au fur et à mesure. Cela stimulera les nouvelles pousses et donnera plus d’allure à votre plante.

Le calathea se fait parfois attaquer par les araignées rouges et les cochenilles. Il existe plusieurs techniques pour s’en défaire que vous retrouverez ici pour les premières et ici pour les autres.

Articles liés :

Fleurs noires : 10 variétés naturelles à planter

Bambou : tout ce qu’il faut savoir sur sa plantation et son entretien

Pilea Peperomioides : comment entretenir la plante à monnaie chinoise