in

Campanule des murs : conseils d’entretien d’une plante de rocaille

Crédits : NataliaVo / iStock

La campanule des murs est une magnifique fleur très robuste et rustique. Elle peut même pousser en montagne jusqu’à 2000 m d’altitude. On la cultive surtout en rocailles et grimpante sur les murs. Elle fleurit de juillet à septembre et dévoile de jolies fleurs violettes foncées en forme d’entonnoirs ou de tubes. Voici tous nos conseils pour cultiver la campanule des murs.

Où et quand planter la campanule des murs ?

Comme pour beaucoup de fleurs, la période idéale de plantation est à l’automne pour une meilleure robustesse. La campanule des murs se plaît à la mi-ombre ou au soleil tant que celui-ci n’est pas trop fort.

Elle n’apprécie pas les courants d’air, veillez donc à la protéger des vents froids. Concernant le sol, elle s’épanouira dans une terre du jardin ordinaire, bien drainée et pouvant même être calcaire. Seul le drainage est réellement important, le type de terre importe au final assez peu.

campanule des murs
Crédits : NataliaVo / iStock

La plantation

Nul besoin de préparer le sol avant de planter la campanule des murs. Espacez chaque pied de 40 cm, ce qui revient à 6 à 8 godets pour 1 m². Étant une plante couvre-sol, les pieds se rejoindront naturellement pour couvrir le sol.

L’entretien

Cette plante robuste ne demande pas vraiment d’entretien. Il faut simplement l’arroser en cas de sécheresse ou de très fortes chaleurs. Vous pouvez aussi supprimer délicatement les fleurs fanées pour entretenir le côté esthétique de la plante.

La campanule des murs peut se cultiver en rocailles, en pot, sur des murets, sur des petites bordures, des pavages, dans les interstices des murs ou encore en compositions suspendues.

Maladies et parasites

Cette vivace, bien que vigoureuse, peut parfois être sensible à la rouille ou à l’oïdium. Côté parasites, surveillez les limaces, les escargots, mais aussi la cicadelle qui affaiblissent la plante sans toutefois la tuer.