in

Chayotte : plantation, culture, entretien et récolte

Crédits : dourleak / iStock

La chayotte (ou christophine) est une plante comestible connue pour ses fruits exotiques. Bien que peu rustique, cette plante originaire du Mexique se cultive également sous nos latitudes. En effet, en lui apportant les bons gestes, il est tout à fait possible d’intégrer la chayotte au sein du potager. Voici comment planter, cultiver, entretenir et récolter la chayotte.

Quand planter la chayotte ?

La plantation de la chayotte est particulière puisqu’elle commence en pot et au chaud avant un repiquage en terre. La plantation commence donc en février pour se terminer en repiquage dès le mois de mai dans le jardin après les Saints de glace.

chayotte
Crédits : Pradyumna Upadhyay / iStock

Où et comment planter la chayotte ?

Vers la fin de février, choisissez un grand pot et remplissez-le de terreau. Placez au centre une chayotte entière, à l’horizontale, et enfouissez-la aux deux tiers de sa taille. Installez le pot dans une pièce lumineuse à l’abri du froid et des courants d’air.

Avant le repiquage, la terre du jardin doit être travaillée. Celle-ci doit être humifère et profonde. Pour préparer le sol, réalisez un amendement en incorporant soit du fumier soit du compost bien décomposé à l’automne. Travaillez la terre en profondeur à l’aide d’une fourche-bêche. Il faudra également la retravailler légèrement au printemps juste avant le repiquage.

Au mois de mai, lorsque votre plant est devenu plus vigoureux, il est temps de le repiquer au potager lorsque les risques de gelées sont écartés. Plantez le pied et installez un treillage assez haut et bien stable pour que la plante puisse grimper. Celui-ci doit être solide, car il devra supporter le poids des fruits, mais aussi du feuillage très abondant.

L’entretien

Le plus important dans l’entretien de la chayotte, c’est un arrosage régulier. Elle est en effet très sensible à la sécheresse et gourmande en eau.

La taille n’est pas indispensable, mais il est possible de pincer les jeunes plants au-dessus de 3 feuilles pour stimuler la densité du feuillage.

Un bon paillage peut être utile pour protéger les pieds du froid, mais aussi pour garder le sol au frais durant l’été.

La chayotte ne semble pas sensible aux maladies du jardin ni aux nuisibles.

chayotte
Crédits : Teen00000 / iStock

Récolte et conservation de la chayotte

La récolte intervient assez tard, généralement en octobre, puisque les fruits commencent à apparaitre qu’en septembre. Il suffit de cueillir les fruits qui se conservent plutôt bien. Stockez-les au frais pour pouvoir les garder plusieurs mois !