in

Chêne rouge d’Amérique : plantation, culture et entretien

Crédits : Jean Landry / iStock

Le chêne rouge (Quercus rubra) est un arbre majestueux qui se pare de sa magnifique robe flamboyante à l’automne. Il est originaire d’Amérique du Nord, mais il s’adapte très bien à nos latitudes. Son espérance de vie est particulièrement longue puisque certains sujets sont datés de plus de 500 ans ! Très rustique, c’est un arbre robuste qui brave facilement toutes les intempéries.

Où et quand planter le chêne rouge ?

Le chêne rouge est un arbre dont la croissance est plutôt rapide. Il lui faut donc assez de place pour son port imposant. Il peut prendre entre 50 et 60 cm par an pendant les premières années. La meilleure période pour planter Quercus rubra est à l’automne pour que les racines prennent bien profondément dans le sol.

Cet arbre, qui peut atteindre 20 m de hauteur, a donc besoin d’un grand jardin pour l’accueillir. Il tolère la plupart des sols tant que celui-ci est profond, drainé et assez humide. Une exposition en plein soleil ou à la mi-ombre est idéale. Il lui faut au moins 4h de soleil direct par jour.

Arrosez régulièrement au moment de la plantation.

Quercus rubra chêne rouge
Crédits : anmbph / iStock

L’entretien

Dans son milieu naturel, le chêne rouge pousse dans des sols acides, limoneux, sablonneux, humides, mais bien drainés et argileux. L’arrosage doit être régulier les premiers mois pour éviter que la sécheresse fasse obstacle à sa croissance. Même s’il préfère l’humidité, le chêne rouge tolère des courtes périodes de sécheresse.

Enfin, pour l’entretien il suffira de supprimer les feuilles mortes et les fruits tombés au sol, surtout si vous voulez utiliser votre chêne comme arbre d’ombrage et faire pousser des plantes d’ombre sous son énorme feuillage.

Il ne vous restera plus qu’à admirer ses couleurs rouge, orange et jaune flamboyants durant l’automne et son vert brillant au printemps. C’est aussi un arbre dont raffolent les écureuils et les hérissons qui chercheront un abri à son pied.