in

Chien au jardin : 5 astuces pour qu’il s’y plaise !

Crédits : iStock / K_Thalhofer

Lorsque l’on possède un chien, avoir un jardin est un vrai plus – et ce quel que soit le gabarit de votre boule de poils. Il peut s’y dépenser tranquillement, développer ses sens et parfois y faire quelques bêtises… Afin d’éviter ces dégâts et prévenir tout risque d’intoxication avec des plantes, il est toujours possible de faire quelques gestes simples pour que je jardin soit un lieu d’épanouissement pour tous les membres de la famille ! 

1. Éviter les plantes toxiques

Beaucoup d’entre elles peuvent en effet se révéler nocives pour nos amis à quatre pattes, en particulier en cas d’ingestion. C’est par exemple le cas pour celles qui suivent :

  • L’arum
  • Le chrysanthème
  • Le daphné
  • La digitale
  • Le ficus
  • La glycine
  • L’hortensia
  • Le houx
  • L’iris
  • La jonquille
  • Le laurier rose
  • Le lierre
  • Le lys
  • Le muguet
  • Le rhododendron
  • La tulipe

Si vous souhaitez tout de même en cultiver, privilégier la culture en pot quand c’est possible est une option. Sinon, faites en sorte de bien protéger votre animal de tout risque d’ingestion.

2. Protéger son jardin 

Cela va dans les deux sens : à la fois pour protéger son animal de toute intoxication, mais aussi pour éviter qu’il ne fasse trop de bêtises au jardin ! Les propriétaires de chiens ne le savent que trop bien, ces derniers ont bien souvent la fâcheuse habitude de creuser des trous çà et là.

Nous l’avons vu, les plantes en pot sont une solution. Mais il existe aussi des barrières et bordures de toutes sortes qui permettent de délimiter avec précision les espaces pour les massifs cultivés en pleine terre. Et on oublie pas les bordures ou haies – assez hautes – autour du terrain pour éviter qu’il ne saute par dessus.

3. Bannir les produits chimiques

Que l’on ait un animal de compagnie ou pas, c’est déjà une initiative salvatrice pour la biodiversité. C’est une décision qui peut aussi sauver la vie de votre chien. Par exemple au cas où celui-ci boive l’eau des soucoupes de fleurs. Mais c’est surtout les insecticides et autres produits anti-limaces qu’il faut supprimer, étant donné le risque qu’ils constituent – par exemple si votre chien vient à manger une limace.

chien jardin
Crédits : cofburke / Pixabay

4. Créer un lieu de verdure adapté

Un chien est bien souvent avide de nouvelles stimulations et sensations. Un jardin est donc une occasion rêvée pour qu’il exerce son flair et ses autres sens afin de découvrir de nouvelles choses. Y créer plusieurs coins spécifiques avec différents chemins, utiliser différentes textures au sol peut faire de cet espace un vrai terrain de jeu et d’épanouissement ! Mais avec quelles plantes ?

5. Choisir des plantes robustes 

C’est en effet la règle numéro un. Et si, comme nous avons pu le voir, de nombreuses plantes sont toxiques pour le chien, il en existe plein d’autres qui ne poseront aucun problème, comme celles qui suivent :

  • Le camélia
  • Le chèvrefeuille
  • Le fushia
  • L’impatiente
  • La lavande
  • Le magnolia
  • La marguerite du cap
  • Le muflier
  • La plante araignée
  • La rose
  • La sauge ananas
  • Le tournesol

On oublie pas non plus les plantes aromatiques type basilic, menthe, thym ou romarin, qui ne posent aucun problème de toxicité pour les chiens !

Articles liés  : 

Chien : 6 astuces pour l’empêcher de creuser des trous dans le jardin

Chien : comment aménager le jardin pour son animal de compagnie ?

Chat au jardin : 8 astuces pour l’éloigner de vos cultures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.