in

Chien viverrin : tout savoir sur cet animal qui s’attaque aux cultures

Crédits : prill / iStock

Le chien viverrin, aussi appelé communément chien raton laveur, est un animal de la famille des canidés originaire d’Asie. Il est considéré comme un carnivore nuisible du jardin et des potagers. Découvrez-en plus sur cet animal peu commun.

Qui est le chien viverrin ?

Le chien viverrin fait la taille d’un renard, mais son corps est peu imposant comme le blaireau. Il possède des pattes plutôt courtes et un pelage dont les couleurs sont proches de celles du raton laveur. Il fait environ 30 cm au garrot et entre 60 et 90 cm de longueur. Sa queue à l’extrémité de son corps mesure en général 20 cm et est très dense en poils. Cet animal a par ailleurs la particularité d’être le seul canidé qui hiberne. Son poids varie quant à lui en fonction des saisons. Concernant son rythme circadien, le canidé dort en journée et devient actif une fois la nuit tombée. Sa longévité moyenne se situe entre 7 et 15 ans.

chien viverrin
Crédits : JMrocek / iStock

Le chien viverrin vit dans un terrier souvent abandonné par un autre animal, comme celui du renard ou du blaireau. Il est aussi possible de le voir occuper une souche d’arbre ou un tas de foin. Pour marquer son territoire, il répand ses déjections devant l’entrée.

C’est un animal monogame. La femelle, après 2 mois de gestation, va donner naissance à une portée de 5 à 7 chiots. Ils naissent aveugles et verront le monde extérieur après une semaine de vie. L’élevage des petits dure jusqu’à leurs 10 mois.

Le canidé sauvage et le jardinier

Le chien viverrin est omnivore. Il mange de nombreux petits animaux comme les limaces, les souris, les poissons, mais aussi des plantes comme des baies ou des champignons.

Pour le jardinier, il peut être considéré comme nuisible, car il va se servir directement dans les plantations et les cultures. De plus, le chien viverrin est friand d’oeufs. Attention donc si vous avez des poules. Parmi les prédateurs naturels de cette espèce, on retrouvera le loup, le lynx, le hibou grand-duc, mais aussi le chien commun. Il faut savoir qu’un chien viverrin ne deviendra jamais un animal de compagnie.