in

Chlorose : symptômes, prévention et traitements

Crédits : Stanislav Sablin / iStock

La chlorose est une décoloration des feuilles des plantes due à une carence en minéraux et particulièrement en fer. Elle se caractérise par un jaunissement des feuilles et a tendance à ralentir la croissance des plantes touchées. Voici quelques conseils pour lutter contre la chlorose au jardin.

Symptômes

La chlorose provient d’une carence en minéraux de la plante ou d’un sol trop riche en calcaire, mais ce n’est pas une maladie. La plante ne peut alors pas bien insérer ses racines dans le sol et aura tendance à être lâche. C’est l’un des principaux symptômes de ce problème.

Lorsqu’une plante est touchée, on aperçoit un jaunissement sur les feuilles les plus vieilles puis une croissance ralentie, car la photosynthèse est de moins en moins présente. Enfin, au fur et à mesure les plus jeunes feuilles se mettent aussi à jaunir.

En fonction de la carence, on peut observer d’autres symptômes. Lors d’une carence en magnésium, les feuilles passent d’une couleur jaune, puis brune et finissent par tomber. S’il s’agit d’un manque de phosphore, les feuilles changent alors de couleur comme pour le magnésium. Si la plante produit des fruits, ces derniers développeront une forme de moins en moins régulière. Enfin, une carence en azote décolore totalement les feuilles.

Les plantes les plus sensibles à la chlorose sont les azalées, les rhododendrons, mais aussi les rosiers.

chlorose
Crédits : v_zaitsev / iStock

Prévention et traitement

Pour éviter le risque de chlorose, une étude du sol avant la plantation est le meilleur moyen de prévention afin de connaître le type de sol que vous possédez. L’organisation du jardin pourra alors se faire en fonction des résultats obtenus. Pour réduire le risque de chlorose ferrique, il est conseillé d’arroser le jardin avec de l’eau de pluie.

En ce qui concerne plus spécifiquement le traitement, il suffit de disperser de la poudre d’os au niveau des plantes pendant le printemps pour la chlorose d’azote. Pour une chlorose ferrique, en plus d’utiliser de l’eau de pluie, vous pouvez répandre du chélate de fer durant le mois de mars. Pour le reste, un bon apport de compost permet de réduire les impacts de la chlorose.

Il est possible de voir apparaître ce problème même parmi les plantes en pot. Le plus simple dans ce cas-là est de rempoter la plante avec de la nouvelle terre. Un apport en engrais est aussi conseillé pour offrir les minéraux et nutriments nécessaires à la bonne croissance de la plante. Il est aussi possible de placer des objets légèrement rouillés dans la terre si la plante est sujette à la chlorose ferrique.