in ,

Chou marin : conseils de culture d’une plante à déguster

Crédits : Yvonne Lebens / iStock

Le chou marin n’est pas un simple jeu de mots, mais bien une plante ! Il est également connu sous le nom de crambé maritime. Cette vivace tire son nom de son feuillage frisé et vert grisâtre qui ressemble à celui du chou. C’est une plante assez rare, alors si vous avez la chance de la trouver, ne la cueillez pas, car il s’agit une espèce protégée. Dans la nature on la retrouve surtout sur le littoral de la mer du Nord, de la mer Baltique et de l’océan Atlantique. Le chou marin adore les zones sableuses et caillouteuses. Il est tout de même possible de le cultiver et de le consommer. Découvrez comment cultiver le chou marin.

Ce qu’il faut savoir du chou marin

À l’arrivée de l’été, le chou marin dévoile de magnifiques fleurs blanches. La floraison est particulièrement parfumée et embaumera votre parcelle de culture. En massif ou au potager, le crambé maritime (crambe maritima) se plante facilement dans tout type de terre. La nature du sol n’a pas d’impact pour sa croissance, et comme son nom peut le laisser deviner, il apprécie même les sols salés. Pour une bonne pousse, il a essentiellement besoin d’un apport en terreau de qualité, ainsi que d’une bonne dose de soleil. La plantation se réalise par repiquage ou par semis. Pour les semis, réalisez-les en juin en semant 3 graines tous les soixante centimètres.

chou marin
Crédits : knaufb / iStock

Comment entretenir le crambé maritime ?

Le crambé ne demande pas d’entretien spécifique. À l’automne, le pied doit être rabattu. Au printemps, il nécessite un peu de compost pour éviter tout déchaussement de son pied. Enfin, en fonction de l’humidité du sol et en cas de sécheresse il faudra prévoir un arrosage adéquat.

Si votre seule hâte est de déguster du chou marin, sachez que la première récolte ne surviendra qu’après trois ans. Il conviendra de bien faire blanchir les feuilles avant de déguster. Pour cela, il faudra penser à couvrir votre pied de crambé et le laisser prendre l’air seulement le temps de l’arrosage, soit environ 1h par jour. Il est important que la plante ne voie pas le soleil pour qu’elle soit consommable. La cueillette des feuilles aura lieu après 3 à 5 semaines de blanchissage.

Les maladies potentielles

Le crambé, comme la plupart des brassicacées, peut être touché par la hernie du chou. Cette maladie porte comme symptôme principal un changement de couleur des feuilles. Ces dernières deviennent rouges et flétrissent. On notera aussi une déformation des racines. Dès l’instant qu’un pied de crambé montre des signes de la maladie, il doit être impérativement détruit. Pensez aussi à la rotation de culture tous les 7 ans. Le crambé est aussi touché par les mollusques : escargots, limaces ou encore piérides du chou. Pensez à protéger vos cultures.

chou marin
Crédits : jax10289 / iStock

Articles liés :

Callicarpa : cultiver et entretenir l’arbre aux bonbons

Exposition : que faut-il planter au nord dans un jardin ?

10 des plus beaux arbustes fleuris pour des massifs colorés