in

Collembole : tout savoir sur l’insecte sauteur des plantes d’intérieur

Crédits : Henrik_L / iStock

En arrosant vos plantes d’intérieur, il est possible que vous ayez déjà observé de petits insectes qui sautent dans la terre. De couleur blanchâtre ou gris et ne mesurant pas plus de 2 à 6 mm, ce sont tout simplement des collemboles. Pas de panique ! Pas besoin de vous ruer sur un insecticide (même biologique) puisque cet insecte fait vivre votre terre. En effet, on sait très bien que la terre est vivante et que les petites bestioles font partie de cette merveilleuse biodiversité. De plus, le collembole n’est pas dangereux pour l’homme ni nuisible aux plantes. Rassurés ? Voici quelques petites explications sur cet insecte si particulier.

Caractéristiques du collembole

Un collembole est un insecte de la famille des arthropodes sauteurs. D’ailleurs, ce n’est pas vraiment un insecte puisqu’il possède sa propre famille de classification : les Collembola. Ils sont identifiés comme mi-insectes, mi-crustacés. Le collembole mesure en moyenne 2 à 3 mm et peut aller jusqu’à 6 mm maximum. Il ne possède pas d’ailes et est quasiment aveugle. Par contre, c’est l’un des êtres vivants des plus nombreux sur terre. Il y a plus de 8000 espèces que l’on retrouve un peu partout, de l’Afrique à l’Arctique. D’ailleurs, certains vivent même dans la neige. L’une de ses particularités, c’est qu’il est sauteur. En effet, si on le dérange, lors de l’arrosage des plantes par exemple, il se met à sauter partout (de peur de se noyer). C’est grâce à la forcula qu’il peut réaliser ces sauts, car ce petit appendice sous son abdomen fait office de ressort.

Le collembole et les dégâts sur les plantes

Que tous les jardiniers se rassurent ! Les collemboles ne font aucune dégradation sur les plantes. Au contraire, ils consomment les déchets, les champignons ou encore les algues nuisibles. Ils accompagnent la décomposition de la matière organique et libèrent des minéraux. C’est donc une espèce qui aidera vos plantes à mieux pousser grâce aux minéraux venant de la décomposition.

Springtail Collembola collembole
Crédits : Henrik_L / iStock

Élimination et lutte

Comme dit précédemment, il n’est pas nécessaire de les éliminer. Le nombre de collemboles sera réduit si l’arrosage est moins présent. En effet, ils aiment les sols humides. Si vous attendez que le terreau sèche entre deux arrosages, ils disparaîtront. C’est vrai qu’il est possible de les éliminer en arrosant avec un peu de savon insecticide ou du neem dans le but de contrôler la population de collemboles dans vos pots. Néanmoins, vous perdrez toutes sources bénéfiques à la santé de vos plantes lors de l’élimination de ces petites bêtes !

Articles liés :

Punaise des bois ou punaise verte : comment s’en débarrasser ?

Des tiques « géantes » et agressives repérées en France !

Comment lutter naturellement contre les doryphores au jardin

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de