in

Comment cultiver la verveine citronnelle ?

Crédits : iStock / wwasilisa

Ce n’est peut-être pas la plus répandue des plantes aromatiques, mais il s’avère que la verveine citronnelle a autant sa place dans nos foyers que la menthe, le thym ou encore le basilic ! Aussi appelée verveine odorante ou verveine du Pérou (d’où elle est originaire), elle est relativement simple à cultiver et à récolter. 

La verveine citronnelle (aloysia triphylla) est à ne pas confondre avec la verveine officinale (verbena officinalis) : comme l’indique leur nom scientifique, elles n’ont rien en commun et constituent deux variétés différentes !

Petit plus : de par son odeur, la verveine citronnelle à une tendance naturelle à faire fuir les moustiques ! L’endroit idéal pour bénéficier de cette vertu est de la placer non loin de la terrasse en été.

Comment cultiver la verveine citronnelle ? 

En pot

C’est l’option la plus simple, comme pour les autres plantes aromatiques. De fait, elle est plus facile à mettre à l’abri du gel en hiver et à entretenir. Un pot d’une trentaine de centimètres de diamètre minimum fait l’affaire et lui permet de se développer convenablement. La verveine citronnelle peut en effet atteindre plus d’un mètre de hauteur.

En pleine terre 

Il est en revanche tout à fait possible de la cultiver en pleine terre. Au jardin, elle peut aider à former un petit massif de plantes. À condition de bien la protéger du froid pendant l’hiver… Les gelées abîment non seulement son feuillage, mais les plus vigoureuses risquent de l’atteindre aux racines et de la détruire complètement. Un bon paillage est donc de rigueur !

verveine citronnelle Aloysia triphylla feuilles
Crédits : iStock / HedgerowRose

L’entretien

Dans tous les cas, le plus important est de bien drainer le sol dans lequel on souhaite la planter. Cette opération se fait au printemps, une fois le risque de gelée définitivement écarté. Pour ce qui est de l’exposition, le mieux est de privilégier un endroit légèrement au soleil pour décupler le potentiel aromatique des feuilles.

Côté arrosage, veillez à ce que la verveine citronnelle ait un apport en eau suffisant durant le mois qui suit la plantation. Idem pour l’été : la terre doit toujours être fraîche pour éviter d’assécher les racines. Si vous la cultivez en pot, attention toutefois à éviter l’eau stagnante dans la soucoupe.

Le rempotage se fait de préférence tous les deux ans, et une taille annuelle est possible – lorsque la plante à atteint sa taille adulte – pour enlever les branches mortes. Elle peut être assez courte pour permettre aux branches de se ramifier. L’apport en compost peut se faire au début de l’été.

verveine citronnelle Aloysia triphylla tisane
Crédits : iStock / Geo-grafika

Comment la récolter et l’utiliser ? 

La récolte des feuilles de verveine citronnelle se fait du début des beaux jours jusqu’à là fin de l’été. Pour les faire sécher, le mieux est de les laisser reposer le temps nécessaire dans un endroit à l’abri de la lumière et de l’humidité. Une fois les feuilles sèches, elles peuvent être conservées dans des bocaux hermétiques. De quoi avoir du stock pour l’hiver !

La verveine citronnelle se consomme la plupart du temps sous forme de tisane. Cette variété est surtout connue pour ses effets apaisants et son rôle bienfaiteur dans la digestion. Il est aussi possible de l’utiliser au même titre que d’autres plantes aromatiques : par exemple en papillote avec du poisson, dans une marinade pour un plat de viande ou dans des salades et desserts.

Articles liés :

Comment planter et entretenir un tilleul ?

Fleurs mauves : 10 variétés pour un jardin entièrement violet !

Sirop de menthe fait maison : la recette 100% naturelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *