in

Comment planter et entretenir un magnolia ?

Crédits : iStock / Mike_Pellinni

Fleurs aux couleurs éclatantes dégageant une délicate senteur, facile d’entretien, parfait pour les petits (et grands) jardins… Le magnolia a tout pour séduire tant il réunit ce que l’on apprécie le plus chez les plantes ! Agréable à regarder et à planter, ce petit arbre est en effet parfait pour amener un peu de poésie dans des endroits qui s’y prêtent déjà beaucoup. Voici donc comment prendre soin d’un magnolia.

Présentation du magnolia

D’abord importé en Europe de contrées asiatiques et américaines, ce petit arbre, parfois considéré comme un arbuste, a très vite trouvé sa place dans les jardins. Il en existe une centaine de variétés, et le plus connu est sans doute le magnolia de Soulange, avec ses fleurs rosées et blanches au parfum agréable.

À ce propos, le magnolia développe ses magnifiques fleurs à partir du printemps jusqu’au milieu de l’été, dont les couleurs vont du blanc le plus éclatant au rose délicat, en passant par des tonalités plus profondes ou encore le jaune. Autant de nuances qui, en plus d’être agréables à l’œil, attirent les insectes pollinisateurs. Carton plein pour cet arbuste !

La plantation de ce petit arbre

La première chose à prendre en compte est le sol, car le magnolia se plaît dans les sols frais. À partir de là, il peut résister à de fortes températures ainsi qu’aux gelées hivernales – jusqu’à -25°C ! En conséquence, l’exposition idéale est à la mi-ombre ou encore au soleil, à l’abri du vent. Son gabarit le rend fragile à ces derniers s’il y est exposé.

magnolia fleur rose
Crédits : iStock / bartoshd

La plantation se fait idéalement au mois d’avril, ou à l’automne si vous habitez dans une région au temps sec. De cette manière, le premier été ne sera pas trop rude pour le magnolia qui aura eu le temps d’installer ses racines. Arrosez-le bien après la plantation, pour lui assurer un sol frais. Celui-ci étant assez résistant aux maladies et parasites, il ne reste plus qu’à laisser faire la nature !

L’entretien au quotidien

Mettre en place un paillage pour garder la fraîcheur de la terre et ainsi protéger les racines de la sécheresse et un très bon geste. Si vous vivez dans uns région sèche, veillez à ce qu’il soit toujours bien arrosé pour que le sol reste frais – une fois par semaine environ. C’est aussi valable pour les périodes les plus intenses de l’été.

Les premières années après la plantation, il est possible de le tailler si vous souhaitez lui donner une forme spécifique ou si quelques branches vous gênent. Sinon, il s’en passe très bien et aucune taille n’est nécessaire une fois qu’il a atteint sa taille adulte. Il suffira juste de le débarrasser des branches mortes.

Articles liés : 

Langage des fleurs : quelles fleurs offrir et pour quelle occasion ?

Exposition nord, sud, est ou ouest : que planter autour de sa maison ?

Vous avez un petit jardin ? Ces 10 arbres seront parfaits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *