in

Comment planter et prendre soin d’un grenadier ?

Crédits : iStock / Pixelci

Fruit aux nombreuses symboliques, la grenade a parfois tendance à éclipser l’arbre duquel elle est issue. Et pourtant, le grenadier offre des couleurs chaudes et vives très appréciées pour donner un peu de couleur au jardin ! En automne, les feuilles prennent une teinte jaune très appréciable. Voici donc la meilleure façon de le cultiver chez soi.

Choisir le bon endroit

Pour se développer sans difficultés, il aura besoin d’être planté sur une terre qui peut profiter d’étés longs et chauds. Plante méditerranéenne par excellence (bien qu’elle soit probablement originaire d’Inde), elle ne se plante donc pas ailleurs qu’au soleil, on peut s’en douter !

Si vous vivez dans un endroit où les gelées hivernales sont fréquentes, privilégiez une culture du grenadier en pot pour le rentrer à l’abri pendant l’hiver. Prévoyez tout de même de la place pour qu’il s’épanouisse au mieux !

Quelle est la meilleure période pour le planter ? 

De manière générale, placez-le quelque part à l’abri du vent et dans un sol bien drainé – quelle que soit la nature de ce dernier. La meilleure période pour planter un grenadier est le printemps – ou l’automne. Si vous vivez dans une région où les hivers ne sont pas trop sujets aux gelées, les mois entre octobre et décembre sont parfaits. Dans le cas contraire, mieux vaut attendre le retour des beaux jours.

grenadier fleur arbre grenade
Crédits : iStock / zilber42

L’arrosage et l’entretien 

Pour ses besoins en eau, mieux vaut ne pas se fier à sa nature qui supporte bien les climats chauds. Le grenadier a besoin d’eau toute l’année qui suit sa plantation. Lors des périodes estivales, veillez à ce que le sol soit toujours frais et à ce que l’arrosage soit fréquent.

Pour conserver au maximum la fraîcheur et un peu d’humidité à son pied, disposez un paillage au printemps. De même pour le compost si vous souhaitez lui donner un coup de pouce lors de sa croissance.

Le grenadier ne nécessite pas de taille durant les 3 années qui suivent sa plantation. À partir de là, il est possible de le faire au printemps pour enlever les branches mortes et raccourcir un peu celles qui s’étalent trop.

grenade
Crédits : megspl / PIxabay

Récolter la grenade

La floraison du grenadier intervient de mai à août, pour laisser place à la récolte des fruits à partir du mois d’octobre. Une grenade est bonne à cueillir lorsqu’elle revêt une coloration légèrement rouge et qu’elle n’est pas encore fendue.

L’avantage de ces fruits, c’est qu’ils se conservent longtemps après la récolte – de 4 à 5 mois selon les conditions de conservation. Dans ce dernier cas, il convient de les garder à une température qui avoisine les 5°C. Sinon, la grenade peut se conserver un mois au frigo.

Pour ce qui est de la cuisiner, rien de plus facile, même si ce n’est pas évident au premier abord. La grenade est très bonne pour la santé – elle regorge d’antioxydants – et est tout indiquée pour les jus de fruits fait maison. Elle se déguste aussi parfaitement bien en salade.

Articles liés : 

Comment cultiver et entretenir la baie de corail d’intérieur ?

Pêcher et nectarinier : tout savoir sur ces arbres fruitiers

Figuier : comment tailler cet arbre fruitier en hiver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.