in

Comment protéger la terre du potager en hiver ?

Crédits : Singkham / iStock

Dès que l’hiver pointe le bout de son nez, le potager se vide. En effet, les températures ne correspondent alors plus aux besoins des cultures et le gel peut se manifester à tout moment. Par ailleurs, même si ce n’est pas la saison des cultures, il faut entretenir le sol pour espérer le retravailler à la prochaine belle saison. Protégez votre sol nu grâce aux végétaux et aux méthodes naturelles que l’on vous dévoile ci-dessous. Voici comment protéger la terre du potager en hiver.

Maintenir le sol en bonne santé

Les différentes intempéries peuvent parfois fragiliser le sol. La couche superficielle est celle qui maintient les minéraux et la richesse en humus. Il faut donc couvrir votre sol avec un voile d’hiver pour le protéger du gel, du vent et de la pluie.

Préparer le sol

Avant l’hiver, il ne faut pas labourer ou ameublir votre terrain. Contentez-vous de nettoyer les planches du potager en retirant les mauvaises herbes et les plantes mortes.

engrais naturel
Crédits : terra24 / iStock

Utiliser de l’engrais vert

Les engrais verts protègent et améliorent le sol entre deux cultures. La plupart sont des plantes du type légumineuses qui viennent enrichir la terre. C’est à la fin de l’été que l’on sème les engrais verts pour qu’ils puissent protéger le sol durant l’hiver même s’ils subissent le gel un peu plus tard.

Compost et déchets verts

Pour protéger votre potager de l’hiver, vous pouvez aussi utiliser ce qu’on appelle des déchets verts. Ils regroupent les tontes de gazon, les feuilles mortes, les tiges broyées ou encore les feuilles d’arbustes. Placez quelques morceaux de carton sous ces déchets tout en les arrosant. À la belle saison, ces déchets verts et les cartons se seront décomposés. La couche couvrante doit alors être assez épaisse (entre 5 et 7 cm). Sinon, il est possible d’utiliser des toiles en plastique pour réchauffer la terre, mais elles ne sont ni économiques ni écologiques. Vous devrez par ailleurs les retirer au printemps.

Une couche végétale qui nourrit le sol et les plantes

Ce paillage de déchets verts est composé de végétaux “morts” et pourtant il abrite la vie ! En effet, les micro-organismes et les vers de terre viendront se nourrir des cartons et des débris. Différents insectes y trouveront abri et les oiseaux l’utiliseront quant à eux comme réserve de nourriture. Ces déchets verts seront alors digérés et se transformeront en matière organique. Cet humus nourrira ensuite le sol et amendera la terre en la rendant plus légère. Votre potager sera ainsi moins compact, moins boueux et plus souple ! Les mauvaises herbes n’auront en plus pas la place pour s’installer et votre sol se réchauffera plus vite.

À la fin de l’hiver, n’oubliez pas d’ameublir votre sol à la grelinette. Il ne vous restera alors plus qu’à semer vos fruits et légumes au printemps.