in

Comment récupérer ses végétaux après la canicule ?

Crédits : Mikhail Artamonov / iStock

La période estivale a été particulièrement chaude et a provoqué plusieurs canicules durant le mois de juin et le mois de juillet. Même si certains ont pris des précautions pour préserver les plantes extérieures (mais aussi intérieures), cela n’a pas toujours suffi et certaines ont quand même souffert. Ce triste paysage de plantes flétries vous désole ? Pas de panique, il existe quelques astuces de grand-mère pour récupérer vos plantes2 en pleine forme ! Il vous suffit de suivre ces quelques gestes…

Tailler vos plantes pour stimuler les repousse

Même si toutes les feuilles de vos plantes du jardin sont devenues sèches, il ne faut pas les arracher. Par ailleurs, si le sol présente une croûte, l’arrosage devient le facteur essentiel. Un binage sera alors bénéfique pour permettre à l’eau de s’infiltrer en profondeur. Si vos plantes sont entourées de paillage, une vérification de l’aspect de la terre sous le paillis est nécessaire avant le binage. L’arrosage doit s’effectuer au niveau de la base de la plantation et être progressif.

La canicule provoque chez les arbres une drôle de réaction. C’est comme si l’automne était là plus tôt et les feuilles se mettent à tomber de l’arbre. Pour vérifier si la taille de l’arbre est recommandée, il suffit de réaliser un petit grattage de l’écorce du rameau. Si c’est sec, la coupe peut être réalisée, sinon ne faites rien.

La pelouse sèche

L’herbe qui compose la pelouse du jardin devient souvent jaune et très sèche après une canicule, et ce, même si la tonte n’a pas eu lieu depuis un petit moment dans l’optique de la protéger. Il serait bénéfique de laisser pousser la pelouse et de faire une coupe haute avant l’arrivée de l’hiver. Au printemps, vous pourrez réaliser une scarification et semer de la pelouse là où l’herbe est complètement morte et la terre apparente.

pelouse sèche
Crédits : eag1e / iStock

Les gestes de prévention

Pour éviter les soucis liés au climat, le mieux reste d’adapter le jardin avec des plantes supportant les chaleurs plus ou moins extrêmes. Pour cela, tournez-vous vers les plantes locales qui sont quant à elles habituées au climat rude. Un paillage aux pieds des arbres et des arbustes préservera une bonne humidification de la terre entourant le tronc. Planter à l’automne permettra aux arbres et aux plantes d’avoir un meilleur enracinement. Ainsi elles pourront puiser l’eau plus en profondeur. Enfin, un ajout de compost lors du travail de la terre apportera un supplément de minéraux nécessaires aux végétaux pour une bonne croissance ainsi qu’une meilleure résistance à certaines chaleurs extrêmes.

Articles liés :

Arbres : nos conseils pour un arrosage au top !

Bouturer de la lavande : quand et comment ?

Pièges à mouches : 5 recettes infaillibles pour se débarrasser des mouches !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de