in

Comment se débarrasser des pucerons sur les tomates ?

Crédits : Visivasnc / iStock

La tomate est un fruit particulièrement fragile. Outre les différentes maladies qu’elle peut contracter (mildiou, alternariose, chlorose, etc.), elle est très sensible aux attaques de pucerons. Si elle n’est pas soignée à temps cela peut être fatal pour tout le plant. Que vous soyez jardinier aguerri ou amateur, vous savez à quel point les pucerons peuvent être un fléau et la difficulté de s’en débarrasser. Pour vous aider, voici quelques astuces naturelles pour éliminer les pucerons des tomates. 

L’impact des pucerons

Les pucerons attaquent la plante en la piquant et en se nourrissant de la sève qu’elle contient par aspirations. Les piqûres sont nocives pour la plante, car non seulement la salive des pucerons est riche en toxine, mais en aspirant la sève pour se nourrir, les pucerons affaiblissent la plante en la privant des nutriments essentiels à son développement.

Après avoir mangé la sève, les pucerons déposent du miellat. Ce dernier provoque l’apparition de champignons et ralentit la photosynthèse de la plante. Plusieurs types de pucerons peuvent envahir un pied de tomates. Il peut y avoir le puceron du cotonnier, le puceron strié, le puceron vert et enfin le puceron vert et rose. Plus récemment, il a été découvert une autre espèce appelée puceron rouge qui est semblable à une petite araignée rouge et qui peut également affaiblir le plant.

pucerons tomates
Crédits : Liz W Grogan / iStock

Méthodes de prévention

Pour prévenir au mieux l’apparition de pucerons au sein de vos plants de tomates, il existe plusieurs méthodes. Tout d’abord, inspectez régulièrement les plants. Si des insectes commencent à s’installer, enlevez-les immédiatement pour éviter la création de colonies.

Vous pouvez aussi planter des capucines autour de vos plants, car elles attirent facilement les pucerons. Une fois les fleurs de capucine prises d’assaut par les pucerons, il vous suffira de couper le pied pour les éliminer. Par ailleurs, un arrosage contrôlé réduira l’apparition de champignons et attirera moins les pucerons.

Les traitements

Il existe différents traitements à base d’insecticide ou mieux… de produits plus naturels. Un insecticide à base de pyrèthre végétal est plus naturel que les pesticides chimiques, mais ne fera pas de distinction entre les pucerons et les insectes utiles au jardin.

L’autre solution est d’utiliser de l’eau et du savon. Le savon noir sous forme liquide et de préférence bio est un véritable allié du jardinier. Dans le cas des tomates attaquées, il tuera les pucerons et nettoiera le miellat déposé par ces derniers.

Pour fabriquer votre solution, ajoutez dans un flacon pulvérisateur 3-4 cuillères à soupe de savon noir et 1 litre d’eau. Pulvérisez de préférence en soirée. Vous pouvez alterner avec du savon de Marseille qui est tout aussi efficace. Vous le trouverez dans les magasins bio sous forme de paillettes. Comme le savon noir, le savon de Marseille est à diluer dans de l’eau plutôt tiède.