in

Compost : la liste des déchets à privilégier et ceux à éviter !

Crédits : MementoImage / iStock

Ça y est, votre compost est bien installé au fond de votre jardin. Désormais, il ne vous reste plus qu’à le remplir. Seul petit problème : vous ne pouvez pas y mettre tout et n’importe quoi. Même si la plupart des déchets organiques peuvent être compostés, ce n’est pas non plus le cas de tous. Petit tour d’horizon des déchets à composter et de ceux qu’il vaut mieux éviter !

Les déchets à composter

La règle d’or pour avoir un bon compost : bien mélanger les matières vertes (humides) et les matières brunes (sèches). L’objectif est en effet de nourrir aussi bien les bactéries que les champignons !

Parmi les déchets humides, riches en azote, on retrouve :

  • Les épluchures et autres déchets des fruits et légumes (y compris les agrumes !)
  • Les végétaux (fleurs coupées, fleurs fanées, feuilles d’arbre, tailles de haie, tontes de gazon séché, mousses végétales, mauvaises herbes sans graines…). Concernant les mauvaises herbes avec graines, elles sont compostables à condition de les tremper dans l’eau durant 48 heures avant de les mettre au compost.
  • Les plantes malades à condition de les incorporer au centre du compost afin de détruire les agents pathogènes
  • Les éléments non consommables du potager (pieds fanés, trognons, fanes…)
  • Le fumier des herbivores et les fientes de poules

Parmi les déchets secs, riches en carbone, on retrouve :

  • Le marc de café qui peut également être accompagné du filtre en papier
  • Les feuilles et les sachets de thé sans agrafe
  • Les coquilles d’oeufs écrasées en petites quantités uniquement
  • Les coquilles de fruits secs concassées
  • Le pain à condition de l’humidifier
  • Les restes alimentaires (viande, poisson, laitages, ail…), mais uniquement en petites quantités
  • Les mouchoirs et serviettes en papier ainsi que l’essuie-tout
  • Le papier journal à condition que l’encre ne soit pas en couleur
  • Les cartons non imprimés, mais uniquement coupés en petits morceaux
  • Le foin et la paille, notamment la litière des petits rongeurs herbivores comme les lapins ou les cochons d’Inde
  • Les plumes
  • Les copeaux et cendres de bois non traité, mais uniquement en petites quantités
  • Les bois de taille, broussailles et écorces, mais uniquement broyés
  • Les aiguilles de pin
  • Les emballages contenant le label “OK Compost HOME”
compost
Crédits : Antranias / Pixabay

Bon à savoir : pour un compost au top, veillez à bien équilibrer les matières. Pour ce faire, mélangez toujours 2/3 de déchets secs et 1/3 de déchets humides.

Les déchets à éviter

Certains déchets ne sont pas compostables. Ils doivent donc être jetés aux ordures ménagères ou à la déchetterie. Il s’agit :

  • Des litières de chats en argile
  • Les excréments de chats et de chiens, le risque de transmission de parasites et de bactéries nocives étant trop grand
  • Des sauces, huiles et graisses alimentaires
  • Les os et coquilles de mollusques
  • Des bois traités
  • Des textiles
  • Les cendres de charbon de bois, par exemple les cendres du barbecue
  • Des journaux imprimés en couleur
  • Des poussières contenues dans l’aspirateur
  • De la terre, des pierres et du sable
  • Des végétaux ayant été traités avec des produits chimiques
  • Des mégots de cigarette
  • Les couches de bébé, ainsi que toutes les autres matières synthétiques (plastique, nylon, caoutchouc…)

Source

Articles liés : 

Le lombricompostage : le compost d’intérieur qui ne sent pas mauvais !

10 façons de cacher le tas de compost dans le jardin

Bokashi : le composteur de cuisine venu tout droit du Japon

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de