in

Coriandre : semis, culture, entretien et récolte

Crédits : Amarita / iStock

La coriandre, que l’on appelle parfois persil de chine, est une plante aromatique que l’on utilise comme condiment. Elle est également considérée comme plante médicinale. Reconnaissable par ses feuilles découpées, la coriandre peut mesurer jusqu’à 80 cm de haut. Découvrez comment bien cultiver la coriandre.

Où, quand et comment cultiver la coriandre ?

N’appréciant pas la sécheresse, il faudra trouver à la coriandre un lieu où le sol est plutôt sablonneux, avec un bon apport en humus. Pour l’exposition, cet aromatique se développera dans les meilleures conditions s’il est exposé dans un lieu chaud et ensoleillé.

Les semis se font directement en pleine terre durant le printemps. Le procédé est plutôt simple : enfoncez légèrement les graines à 1cm de profondeur dans une terre un peu humide. Lorsque la croissance aura débuté, pensez à bien éclaircir afin d’obtenir un pied tous les 20 cm.

coriandre
Crédits : OlgaLepeshkina / iStock

Entretien

Mis à part un apport en eau suffisant tout au long de l’année afin qu’elle ne subisse pas de sécheresse, la coriandre ne demande pas d’attention particulière. Elle n’est pas spécialement sujette aux maladies du jardin et n’est la cible d’aucun nuisible en particulier.

Récolte et usage

Pour la récolte, elle se déroule tout au long de l’année. Coupez simplement les feuilles lorsque vous en avez besoin. Enfin, lorsque l’hiver arrive, il vaut mieux tout récolter pour ensuite pouvoir congeler.

Pour les graines, récoltez-les dès qu’elles se déposent au sol puis stockez-les dans une boite étanche afin de pouvoir refaire des semis au printemps.

Les graines ont pour propriété de soulager les troubles digestifs. La coriandre peut aussi être prise par les femmes enceintes afin de réduire les nausées. En cuisine, on utilise les feuilles dans les salades et crudités. Il est également possible de réaliser des marinades, du vinaigre ou même de la liqueur avec les graines.