in

Corydale : conseils de culture d’une plante d’ombre

Crédits : Liudmyla Liudmyla / iStock

La corydale (Corydalis solida) est une plante vivace qui fleurit durant le printemps et qui possède des feuilles persistantes. Elle mesure entre 10 et 40 centimètres en fonction de l’espèce choisie. Son feuillage est très caractéristique et ressemble aux fougères, car il a un aspect graphique et découpé. Les fleurs de la corydale dévoilent de multiples couleurs et sont de forme tubulaire. La culture de cette plante n’est pas des plus faciles, mais en prenant toutes les précautions elle se fera une place fabuleuse dans votre jardin. Voici tous nos conseils pour cultiver la corydale. 

Quand et comment planter la corydale ?

La corydale est une plante qui apprécie l’ombre. Un lieu ombragé ou mi-ombragé sera donc parfait pour sa croissance. Pour son emplacement en terre, privilégiez un sol plutôt léger, voire légèrement sableux.

La période idéale pour sa plantation est à l’automne. Prévoyez du terreau ou du compost lors de la plantation afin d’apporter les minéraux essentiels à son bon développement. Une fois la terre bien travaillée, plantez le pied de la plante dans un trou d’environ 10 à 15 centimètres de profondeur. Rebouchez ensuite et tassez la terre autour du pied de la plante.

La corydale est une plante idéale pour décorer un massif ou une bordure de jardin exposé à l’ombre. Elle sera à l’aise avec des plantes peu envahissantes comme de nombreuses plantes de sous-bois, mais aussi avec différentes variétés de fougère.

corydale
Crédits : skymoon13 / iStock

Comment entretenir la corydale ?

Pour multiplier cette plante aux multiples couleurs, il faut la diviser durant le printemps. Pour cela rien de plus simple : arrachez délicatement la plante puis séparez la motte en autant de plants que vous souhaitez. Une fois multiplié, repiquez de la même manière que pour la plantation initiale de la plante.

Enfin, cette plante n’est pas sujette aux maladies du jardin, mais peut souffrir des différentes attaques de nuisibles, notamment des limaces, des pucerons, mais aussi des chenilles.