in

Courge de Siam : plantation, culture et entretien

Crédits : lesichkadesign / iStock

Appartenant à la famille des cucurbitacées, la courge de Siam est une plante originale, mais aussi extraordinaire. En effet, elle produit un fruit au goût exquis et aux allures de pastèque qui peut se conserver plusieurs années. De plus, elle n’a pas vraiment besoin d’entretien pour s’épanouir. Il s’agit d’une plante annuelle et rampante. Elle est également connue sous d’autres noms : courge à feuilles de figuier, courge à graines noires, courge cheveux d’ange ou encore melon de Malabar. Découvrez comment cultiver la courge de Siam.

Où, quand et comment planter la courge de Siam ?

La courge de Siam trouvera très bien sa place dans nos potagers. Les plantations en pleine terre se réalisent au mois de mai, même s’il est possible de commencer les semis au mois d’avril en godet et sous abri. Cette plante se cultive pour son fruit à la forme ovoïde de couleur verte et strié de blanc, qui n’est pas sans rappeler la pastèque.

courge de Siam
Crédits : cbies / iStock

Exposition : la courge de Siam a besoin d’un lieu bien ensoleillé, sans cela les fruits ne se développeront pas très bien.

Sol : cette cucurbitacée a besoin d’un sol très riche en matière organique. Si ce n’est pas le cas,  vous devrez travailler le sol pour réaliser une fumure l’automne précédent la plantation. Il faudra donc apporter du fumier, du compost et si possible de la cendre de bois et retourner la terre afin de l’alléger et de l’ameublir à l’aide d’une fourche-bêche pour ne pas gêner les vers de terre.

Plantation et semis : juste avant la plantation, retournez la terre encore une fois pour bien l’ameublir.  Puis il suffit de placer vos plants en pleine terre. Pour les semis, il faut placer les graines dans un godet rempli d’un mélange de terreau et de sable et laisser ce godet à la lumière et à l’abri du froid.  Fin mai, il vous suffira alors de repiquer les plants les plus vigoureux. Arrosez abondamment la première fois.

Comment entretenir la courge de Siam ?

Comme la plupart des plantes exotiques, la courge de Siam réclame essentiellement une seule chose : beaucoup d’eau en cas de forte chaleur. Il faudra donc arroser régulièrement au pied de la plante et éviter de toucher le feuillage pour prévenir l’apparition de l’oïdium. À part cela, c’est une plante très résistante qui ne nécessite aucun autre soin.

Quand récolter et comment conserver la courge de Siam ?

La récolte a lieu au mois d’octobre avant les premières gelées. Il est possible de récolter les fruits pas encore mûrs puisque la courge de Siam peut se conserver jusqu’à deux ans si elle n’est pas abîmée. Il suffit de la conserver dans une pièce aérée, lumineuse et à température ambiante.