in

Cyprès : plantation et conseils d’entretien

Crédits : iStock / Shaiith

Ce conifère bien connu des paysages méditerranéen séduit à tous les coups par sa forme qui le rend si reconnaissable. Son allure élégante, tout finesse et en hauteur est très appréciée dans les jardins ! Alors, si vous souhaitez également adopter un cyprès pour aménager l’espace extérieur de votre maison, voici quelques conseils à suivre. 

L’arbre méditerranéen par excellence

Avec l’olivier, c’est sans aucun doute un arbre incontournable de la carte postale des régions de la Méditerranée ou encore de la Toscane. Pour les Grecs, le cyprès était étroitement associé à la mort, ce qui explique pourquoi on en retrouve beaucoup dans les cimetières. Le bois de cyprès était également utilisé pour diverses constructions, comme les bateaux.

Bien choisir la variété 

Selon votre préférence, il est possible de planter un cyprès seul ou sous forme de haie. Dans le premier cas, mieux vaut se tourner vers le cyprès de Provence, connu pour sa finesse. Il peut aller jusqu’à une vingtaine de mètres de hauteur ! Et dans la seconde option, privilégiez le cyprès de Leyland, plus petit et qui convient donc très bien à la formation d’une haie. Pour une haie tout en hauteur, les cyprès de Lambert seront parfaits !

Quand et où planter un cyprès ? 

Cet arbre se plaît dans climat chaud, puisqu’il ne craint pas la sécheresse. Pour la plantation, l’automne est la saison idéale afin d’éviter les gelées ainsi que les trop forts chaleurs pour les premiers mois dans la terre. L’emplacement choisi pourra être situé en plein soleil, mais rester à l’abri du vent. Et contrairement aux idées reçues, un cyprès peut résister à des températures négatives allant jusqu’à -10°C. Pour une haie, espacez les plants d’au moins 1 mètre.

Leyland Cypress
Crédits : iStock / RobIre

Les premières années

Il convient également de privilégier un sol bien drainé et surtout pas humide, peu importe sa nature. Et attention, veillez à bien l’arroser – au moins les trois années après sa plantation – pour que les racines s’ancrent suffisamment dans le sol. Pour le reste, le cyprès a une croissance assez rapide et peut parfois faire l’objet d’une taille à la fin de l’hiver ou au début de l’automne si vous la jugez utile.

Quel entretien régulier ? 

Après quelques années de croissance, les cyprès n’ont plus besoin d’autant de soins pour se développer. Toutefois, en période de grande sécheresse, il est préférable de les arroser un peu – une fois par semaine est suffisant. De même protégez les racines du froid hivernal avec un paillage. Et attention aux personnes sensibles, car le cyprès est un arbre allergène !

Articles liés : 

Jardin méditerranéen : 10 plantes qui sentent bon le sud à cultiver

10 jardins et parcs français qui valent le détour

Le plus bel arbre à glycine du monde est au Japon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *