in

Engrais naturel : 6 façons naturelles d’enrichir la terre de votre jardin

Crédits : terra24 / iStock

On nous l’a assez répété : les engrais chimiques et industriels ne sont ni bons pour notre santé ni pour celle de la terre à long terme. D’ailleurs, beaucoup des engrais du commerce nourrissent peut-être votre plante, mais pas votre sol ! Or, sous la terre il y a une vie, tout un micro-système indispensable à la biodiversité et à la survie de la nature. Et c’est cette vie microbienne, négligée par les engrais de synthèse, qui nourrit la terre et lui permet de rester fertile. La solution serait d’opter pour des engrais naturels. On les trouve d’ailleurs partout chez soi, naturellement et gratuitement ! Avec tous ces avantages, pourquoi réfléchir plus longtemps ? Pour vous aider dans votre démarche, voici une liste de 6 amendements naturels à apporter à la terre de votre jardin.

Le compost

Maintenant que vous avez pris l’habitude de trier vos déchets organiques, votre compost peut vous servir ! Le compost permet de réutiliser vos déchets et il ne coûte rien. Marc de café, coquilles d’œuf, épluchures de légumes ou de fruits, eau de cuisson (si le compost est au jardin) ou encore fane de carottes sont autant des aliments qui contiennent des nutriments pour votre terre.

En effet, si l’on retrouve du calcium dans les coquilles d’œufs, d’autres aliments parmi cette liste de déchets organiques contiennent de l’azote, du potassium ou encore du phosphore qui nourriront votre sol ! Ces nutriments vous permettront de cultiver de magnifiques plantes en pleine santé. Pensez à ajouter dans votre compost les résidus de tonte, du purin végétal, des sciures, etc.

compost
Crédits : piotr_malczyk / iStock

Les engrais verts

Les engrais verts sont des plantes qui nourrissent, protègent et améliorent la qualité du sol. On les cultive, mais on ne les récolte pas. Ces plantes offrent les nutriments nécessaires aux plantes qui en ont particulièrement besoin comme les plants de tomates. Alors, n’hésitez pas à planter de la moutarde, des trèfles ou encore la phacélie pour régénérer votre terre entre deux cultures !

Les paillis

Pailler sa terre offre de nombreux avantages. Le paillis sert non seulement à protéger les racines de vos plantes du froid durant l’hiver, mais il garde aussi la fraîcheur de la terre durant l’été en évitant que l’eau ne s’évapore ! Les paillis empêchent aussi les mauvaises herbes de pousser et nourrissent votre terre par la même occasion. C’est en se décomposant avec le temps qu’ils fournissent tous leurs nutriments au sol. Retrouvez la liste des composants à utiliser pour votre paillis ici.

pailler paillage paillis copeaux jardin
Crédits : SbytovaMN / iStock

Le fumier

Quand on pense à de l’engrais, la première chose qui nous vient généralement à l’esprit est le fumier. Cet amendement est riche en azote et en carbone. Facile à trouver, il suffit d’aller chez le fermier local qui sera ravi de s’en débarrasser. Le fumier permet d’ameublir votre terre. Vous pouvez l’intégrer tel quel ou le mélanger à votre compost.

Les engrais organiques

Purins d’orties, de pissenlits, de prêles ou de consoudes : les engrais organiques ne manquent pas ! Non seulement les purins nourrissent votre terre, mais ce sont aussi de redoutables atouts pour lutter contre les nuisibles du jardin ! La recette du purin est simple : 1 kg d’herbes fraîchement coupées pour 10 L d’eau. Il existe bien sûr des engrais d’origine animale comme la corne broyée, le sang séché ou le guano qui favorisent la croissance des fruits et des fleurs.

purin d'orties
Crédits : robertprzybysz / iStock