in

Envie d’une piscine ? Ce qu’il faut savoir avant d’investir !

Crédits : km406 / iStock

Il y a longtemps que vous y pensez, installer une piscine dans le jardin serait un luxe durant la saison estivale et encore plus en période caniculaire ! Vous avez peut-être longtemps repoussé le projet par faute de temps, de budget ou de manque d’informations. Mais cette fois, c’est décidé, vous êtes prêt(e) à vous lancer dans cette aventure ! Avant de réaliser ce projet, il faut bien évidemment analyser son terrain et se renseigner sur le type de piscine qui conviendrait le mieux à votre jardin. Il faut également mettre au clair ses besoins et le budget que l’on est prêt à accorder à la piscine, mais aussi aux options ! Pour vous aider et vous éclairer dans votre réflexion, voici quelques infos à connaître avant d’investir.

Les normes à prendre en compte

Avant de vous lancer dans l’installation d’une piscine, sachez qu’il y a des normes à respecter pour rester dans la légalité. Dans tous les cas, il est préférable de faire appel à des professionnels. Vous jouerez la carte de la sécurité en bénéficiant des garanties de construction, mais aussi d’un équipement conforme aux normes en vigueur (règles locales d’urbanisme, etc.).

Sachez aussi que  pour tout bassin supérieur à 10 m2, la législation impose le dépôt d’une déclaration de travaux auprès de la mairie. Au-delà de 100 m2, une demande de permis de construire peut être requise. À part cela, il n’y a pas vraiment de normes pour les piscines mis à part la sécurité des bassins devenue obligatoire depuis le 1er janvier 2003. Le système de sécurité a donc une place importante dans le choix des options de la piscine, mais rien ne vaut la surveillance parentale !

Les différents types de piscines

La piscine dans le jardin s’est démocratisée, car les structures sont de plus en plus nombreuses ce qui offre un large choix de gammes. De la piscine gonflable à la piscine enterrée en passant par les piscines hors sol, les prix sont devenus abordables selon le terrain disponible et la structure choisie. Pour avoir une idée concrète du budget, le mieux reste de réaliser un devis pour comparer les prix des piscines. Il existe deux types de bassins : hors-sol et les bassins enterrés. Pour les piscines enterrées ou semi-enterrés, il vous faudra donc une autorisation de la mairie. Vous aurez encore une fois le choix entre différents bassins : bassin en béton avec mosaïques ou liner, bassin monocoque en polyester ou modulaire en inox ou polymère. Pour les plus gros budgets, vous pouvez vous tourner vers la piscine naturelle qui utilise les plantes pour filtrer l’eau.

Côté piscine hors-sol vous aurez également un large choix entre les gonflables, les rigides modulaires, les souples à structures. L’avantage de ces piscines c’est qu’elles ne demandent pas de gros travaux et sont simples à mettre en place.

piscine jardin
Crédits : hanusst / iStock

L’aménagement et la forme de la piscine 

La piscine n’échappe pas aux effets de mode. En effet, celles qui ont le plus la côte avec ce moment ce sont les piscines à forme libre. Auparavant, on se tournait naturellement vers une forme rectangulaire ou  une forme « haricot ». Désormais, les particuliers s’adaptent au jardin, mais aussi à leurs envies. Mais ce qui fait vraiment monter la facture ce sont les options et les équipements qui permettent d’aménager et de personnaliser votre piscine. En effet, si l’on souhaite chauffer l’eau, installer un système de nage à contre-courant, des éclairages ou encore des jets, votre piscine vous reviendra bien plus cher. Rien que le choix de l’échelle pour remonter de l’eau est un budget en plus. 

Il ne faut pas non plus oublier le coût de l’entretien, car oui, une piscine demande à ce qu’on l’entretienne régulièrement pour éviter la vase et la prolifération de bactéries. Les systèmes de traitement d’eau sont nombreux : électrolyseurs de sel, traitements par U.V. ou par oxygène actif. Un nettoyage manuel avec un filet ou un robot de piscine sera également nécessaire.