in

Érable du Japon : quand et comment le planter ?

Crédits : iStock / allou

Cet arbuste est reconnaissable entre mille grâce aux couleurs qu’il arbore. Rouge, bordeaux, jaune, brun, ocre en passant par le violet profond et le vert, ses feuilles offrent une multitude de nuances au fil des saisons et selon les variétés. À n’en pas douter, il apporte finesse et délicatesse à un jardin ! Voici donc comment planter et prendre soin d’un érable du Japon.

Quand planter l’érable du Japon ? 

Il existe deux écoles concernant la plantation de ce petit arbre – et aucune n’a tort, à vrai dire. Il est en effet possible de le planter à l’automne, de manière à ce que les racines prennent bien leurs marques dans le sol avant que la croissance de l’arbre ne démarre véritablement au retour des beaux jours.

D’autre part, rien n’empêche de faire sa plantation au printemps si vous avez peur que le froid n’ait raison de lui durant l’hiver. C’est particulièrement valable si vous habitez dans un endroit où les gelées sont fréquentes entre octobre et mars. Nous y reviendrons, plus tard, mais l’érable du Japon craint les températures négatives.

Choisir le bon emplacement 

De base, cet arbre conviendra parfaitement aux petits jardins de par sa taille plutôt réduite. Même si rien ne l’empêche de le disposer dans un grand jardin ! Attention toutefois à ne pas le planter trop près d’autres plantes, puisque ses racines ont besoin d’espace pour pouvoir se développer. Côté orientation, on privilégiera un endroit à l’abri du vent, et plutôt à la mi-ombre. Le plein soleil risquerait de brûler ses feuilles lors d’éventuels épisodes de canicule.

érable du japon
Crédits : Aleksandrs Goldobenkovs / iStock

Prendre soin de son érable du Japon

Comme souvent après la plantation, le premier été est déterminant dans la croissance d’un arbre. Il faut donc bien veiller à l’arroser régulièrement durant cette saison, surtout l’année qui suit sa plantation. Nul besoin de tailler les branches, un petit rafraîchissement pour enlever les branches mortes au printemps suffira !

Disposer un paillis au pied de l’arbre (en faisait attention à ce qu’il ne touche pas le tronc) pourrait s’avérer utile afin de préserver un peu de fraîcheur et surtout d’humidité. Qui plus est, cela permettra à l’arbre de se protéger du froid et des gelées en hiver.

Il se plaît aussi en pot ! 

Les variétés les plus petites d’érable du Japon conviennent très bien une culture en pot. Dans ce cas là, il faudra le rempoter tous les deux ans environ afin que les racines puissent respirer. Et justement, prenez garde à ne pas trop l’arroser : submerger les racines d’eau pourrait lui être fatal. Si besoin, un peu d’engrais naturel pourra lui être apporté au printemps.

Articles liés : 

Arbre à perruques : conseils de plantation et d’entretien

Arbre d’intérieur : 5 variétés à adopter !

Ginkgo biloba : zoom sur cet arbre asiatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *