in

Eucalyptus : comment planter et entretenir cet arbre ornemental ?

Crédits : robynmac / iStock

L’eucalyptus est un arbre ornemental très connu pour ses nombreux bienfaits et vertus. Il mesure généralement entre 10 et 40 mètres et fait partie de la famille des Myrtacées. Son feuillage aux reflets argentés est unique. Il s’adapte très bien à nos jardins, seul ou en groupe. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’eucalyptus.

Les caractéristiques de l’eucalyptus  

L’eucalyptus est un arbre originaire d’Australie. Bien que son lieu de naissance soit éloigné de la France, il s’acclimate très bien à notre pays. Par contre, il fleurit rarement sous nos climats contrairement au climat australien.

On ne retrouve pas l’eucalyptus que dans les chewing-gums à la menthe et dans les pastilles pour les maux de gorge. En Australie ou en Tasmanie, le nectar produit par les fleurs constitue un ingrédient essentiel dans la production de miel. Les feuilles sont aussi utilisées pour fabriquer de l’huile, car ces dernières sont couvertes de glandes à huile.

Eucalyptus
Crédits : janaph / iStock

Quand et comment cultiver l’eucalyptus ?

Cet arbre se plante généralement à l’automne ou au début du printemps après les dernières gelées. L’eucalyptus grandit très vite et ne demande quasiment aucun entretien pour sa croissance. Ainsi, il suffit de le planter dans un lieu bien ensoleillé et à l’abri des vents violents. Il est alors préférable d’ajouter du terreau à la terre du jardin pour favoriser la prise. Durant la première année après la plantation, il est indispensable de bien faire attention à l’arrosage et d’être régulier. En outre, vous pouvez ajouter un paillage pour éviter la prolifération des mauvaises herbes au pied de l’arbre et pour protéger les racines du froid.

Comment l’entretenir ? 

Une fois planté dans un endroit propice à son bon développement, l’eucalyptus n’a besoin d’aucune attention particulière. Il n’est pas particulièrement touché par les maladies, mais il peut parfois être victime des attaques de psylles.

Légèrement sensibles au froid, certaines espèces ne survivent pas si la température descend sous les -5°C. C’est pour cela qu’un bon paillage est nécessaire en fonction de l’intensité de l’hiver dans la région de plantation.

Comme il ne requiert pas d’entretien, il n’est pas non plus nécessaire de le tailler. Cependant si vous avez envie de le réduire ou d’équilibrer la ramure, vous pouvez réaliser une légère taille. Si c’est le cas, effectuez la taille durant le printemps ou à la fin de l’été.

Articles liés :

Saule pleureur : plantation, taille et entretien

Polygala : conseils de culture pour ce bel arbuste décoratif

Groseillier : plantation et conseils d’entretien pour de belles groseilles

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de