in ,

Euphorbe Erythrea : entretien, exposition, bouturage

Crédits : Jardin Scope/Jardiner Facile

Avec sa forme minimaliste composée d’un tronc, de tiges épaisses épineuses et quadrangulaires, son port haut et son feuillage décoratif, l’euphorbe arborescente passe pour un cactus, mais il n’en est rien ! L’Euphorbia Erythrea (ou Eritrea) est en effet une plante cactiforme. Elle peut atteindre 3 m de hauteur en milieu naturel. Son aspect original en fait toutefois une plante très décorative. Elle se remarque tout de suite avec son aspect candélabre (en chandelle) et met en valeur un intérieur ou une terrasse avec élégance. Voici comment réussir sa culture.

Exposition de l’Euphorbe Erythrea

L’euphorbe cactiforme apprécie la lumière. Elle a donc besoin d’une exposition lumineuse sans soleil direct. En effet, le manque de lumière entraîne un éclaircissement de la succulente qui passe alors du vert foncé au vert clair. Rapprochez votre euphorbe d’une source de lumière pour régler ce problème. La plante reverdira d’elle-même si l’exposition lui est favorable. Les jeunes pousses sont naturellement d’un vert tendre qui fonce avec le temps.

Dès les beaux jours, vous pouvez placer l’euphorbe sur une terrasse ombragée pour apporter une touche végétale très originale. Toutefois, attention aux nuits fraîches. En effet, cette plante ne supporte pas une température en dessous de 8°C et le gel risque donc de lui être fatal. En intérieur, évitez de la placer près d’une source de chaleur comme un radiateur, car elle ne tolère pas les chaleurs sèches. Cette règle est d’ailleurs valable pour toutes les sortes d’euphorbes, notamment la Tirucalli.

Par ailleurs, le manque d’air peut engendrer le développement de champignons (Botrytis cinerea). Les signes de pourriture passent alors par une décoloration et un noircissement. Pensez donc à aérer régulièrement votre euphorbe d’Erythrée pour sa bonne santé.

Entretien de l’Euphorbe Erythrea

Il est important de limiter l’apport en eau à chaque arrosage afin de limiter le risque de pourriture. Toutefois, si vous avez eu la main trop lourde sur l’arrosage, il n’est peut-être pas trop tard pour sauver votre succulente : suivez ces conseils ! Par ailleurs, gardez à l’esprit que les apports en eau diffèrent en fonction des saisons. Au printemps et à l’été, l’euphorbe Eritrea n’a besoin que de l’équivalent d’un verre d’eau par mois. En automne et en hiver, limitez à un verre d’eau tous les trois mois.

Cette plante possède une croissance assez rapide. Le rempotage s’effectue tous les deux ans au printemps. La terre de plantation doit être mélangée avec un terreau pour cactée et du sable (optionnel). Choisissez en outre un pot large et profond, et placez une couche de billes d’argile ou de graviers au fond pour favoriser le drainage.

Afin de dépoter correctement la plante, attendez que la terre soit sèche, prenez un couteau et passez la lame entre le pot et la terre comme pour démouler un gâteau. Durant l’été, pendant sa période de croissance, faites un apport d’engrais pour cactée.

 

Précautions lors du bouturage de l’Euphorbe Erythrea

Le bouturage des succulentes est à effectuer de préférence à la fin du printemps ou au début de l’été. Avant toute manipulation, munissez-vous de gants, voire de lunettes, afin de vous prémunir contre d’éventuelles projections de latex liquide. Repérez les bases mal en point, par exemple celles qui sont noircies de pourriture. Les boutures se font à partir des têtes d’euphorbes en bonne santé. Le bouturage peut aussi se faire à partir d’un plant sain pour une démultiplication. Dans ce cas de figure, repérez une base saine et boisée, c’est-à-dire assez ancienne pour que le tronc se soit raidi en bois.

À l’aide d’un couteau à la lame aiguisée, coupez les têtes d’euphorbe de 30 à 40 cm de long en partant de la tête. Du latex va s’écouler de la blessure. Pour endiguer le suintement, déposez les têtes dans un seau d’eau. Au bout de quelques minutes, retirez-les de l’eau, puis laissez égoutter et sécher une quinzaine de jours. Pour parfaire la cicatrisation de la bouture, les plus aguerris peuvent tremper l’extrémité d’euphorbe coupée dans un peu de charbon pilé, de cendres ou de cannelle.

Au bout de quinze jours, vérifiez si les boutures ont bien séché. Jetez celles qui n’ont pas pris, à savoir celles qui ont pourri. Replantez ensuite selon les consignes de rempotage édictées plus haut en n’oubliant pas l’apport d’engrais au rempotage. Pour les autres, les feuilles se détachent en séchant et c’est tout à fait normal, cela fait partie du processus. Patientez encore un mois avant de voir apparaître les premières racines qui sont synonymes d’un bouturage réussi !

Bon à savoir : le liquide blanc (latex) qui suinte lors d’une cassure est un liquide irritant. Au contact du liquide, il faut donc se laver les mains et ne pas se frotter les yeux.