in

Figuier : plantation, culture, conseils d’entretien et récolte

Crédits : ValentynVolkov / iStock

Le figuier est un arbre méditerranéen originaire des climats chauds. C’est pour cela qu’il ne se cultive pas partout en France puisqu’il ne supporte pas des températures en dessous des -10°C. Le figuier un bel arbre d’ornement avec un feuillage resplendissant dont les feuilles peuvent mesurer jusqu’à 30 cm. La fructification n’est convenable que dans les régions méridionales et dans le sud-ouest. En dehors, il est possible d’envisager une serre, mais le résultat ne sera pas aussi réussi. Découvrez comment cultiver le figuier.

Quand et comment planter le figuier ?

Cet arbre ne demande pas un type de sol particulier pour bien pousser. Mais un sol de préférence drainant et chaud lui permettra tout de même une pousse et un entretien plus simple. Le figuier a besoin d’une bonne exposition au soleil et d’un temps chaud. Il doit également être abrité des vents froids que l’on retrouve durant l’hiver. Il n’y a pas de date précise pour planter un figuier. Cependant, le mieux reste au printemps avec une exposition plein sud. Ajoutez du compost bien décomposé ainsi que des cailloux ou des billes d’argile au fond du trou pour améliorer le drainage.

Comment cultiver et entretenir le figuier ?

Pour multiplier les figuiers, il faut réaliser des boutures durant l’été avec les branches d’un autre figuier. Dans un climat plutôt chaud, il faudra arroser abondamment lorsque les premiers fruits apparaissent. En outre, une bonne taille est essentielle pour lui donner une bonne ramification. Elle doit être réalisée juste après l’hiver avant l’apparition des premiers bourgeons.

Le figuier se plante de préférence en pleine terre contre un mur plutôt ensoleillé. Cependant, il se portera tout aussi bien dans un pot pour végétaliser une terrasse ou un balcon.

C’est un arbre qui peut attraper différentes sortes de maladies comme la mosaïque, la pourriture grise ou la maladie du corail. Mais la plus courante reste l’attaque des cochenilles du figuier et de la mouche noire du figuier qui sont les nuisibles qui affectent le plus l’arbre.

figuier
Crédits : Jurgal / iStock

La récolte des figues

La figue issue du figuier ne mûrit plus une fois qu’elle est cueillie. Elle doit donc se récolter à maturité, c’est-à-dire lorsqu’elle est plutôt souple, colorée et qu’elle se détache bien. Le fruit doit également se consommer rapidement. En effet, la figue ne se conserve que deux jours au réfrigérateur. C’est un aliment qui peut être consommé sous différents aspects : cru, en confiture, cuit, rôti en accompagnement de volaille ou encore séché.

Articles liés :

Néflier commun : plantation, entretien et récolte des nèfles

Mirabellier : comment avoir de belles mirabelles dans son jardin

Pêcher et nectarinier : tout savoir sur ces arbres fruitiers

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de