in , ,

Fonte des semis : symptômes et prévention

Crédits : capture Youtube/franck24TV

Hier, vos semis ont levé. Mais aujourd’hui, certains semblent pincés à leur base, comme brûlés. Que s’est-il passé ? Malheureusement, ils sont touchés par la fonte des semis et sont désormais irrécupérables. Cette pourriture basale est une maladie cryptogamique fréquente qui décime les plantules. Les attaques que subissent les jeunes pousses sont causées par des champignons microscopiques. Comment éviter ce fléau des plantations ? Avec ces quelques astuces, vos prochains godets passeront peut-être au travers !

Symptômes de la fonte des semis

Ils portent des noms alambiqués : Botrytis, Fusarium, Pythium, Phytophtora ou encore Rhizoctonia. Eux, ce sont les champignons cryptogamiques qui s’attaquent à vos semis. Comment repérer un semis touché ? Il suffit de regarder la base de la plantule : déshydratée, de couleur noire ou brune, elle ne tient plus droit. La tige rétrécit et semble avoir été pincée. Une fois les symptômes de la fonte des semis détectés, il n’y a plus rien à faire, car les plants touchés vont rapidement mourir.

Si aucun végétal n’est à l’abri de la fonte des semis, certains légumes du potager en font particulièrement les frais : la tomate, l’aubergine, la carotte, l’oignon, le concombre, la salade, le chou et les herbes aromatiques. Du côté des fleurs, on trouve également des variétés prédisposées : la capucine, le dahlia, le bégonia et le pétunia sont généralement plus atteints.

Des techniques pour prévenir la fonte des semis

La solution pour lutter contre la fonte des semis est la prévention. Ce champignon se développe en effet avec l’humidité et la chaleur.

  1. Désinfecter les semences
    Pour ce faire, trempez les graines dans l’eau à température ambiante avec des copeaux de bois. Laissez poser huit heures. Une autre solution plus rapide, mais plus exigeante consiste  à plonger les graines dans l’eau chaude à exactement 48°C pendant 20 minutes. N’excédez pas cette température au risque de perdre la germination.
  2. Désinfecter le terreau spécial semis
    Pulvérisez une partie du terreau spécial semis avec un traitement fongicide préventif comme le purin de prêle ou le purin d’orties. Comme le suggère Larry Hodgson, journaliste horticole québécois : “Vous pouvez également saupoudrer votre terreau de charbon de bois que vous aurez acheté en jardinerie (surtout pas le charbon de bois du barbecue !). C’est une astuce qui se révèle efficace contre la fonte des semis”.

  3. Désinfectez le matériel à l’aide de vinaigre blanc.

semis en poquet
Crédits : jcesar2015 / Pixabay

Astuces de plantation

Pour éviter au maximum la fonte des semis, suivez ces conseils testés et approuvés par des jardiniers expérimentés, tels que Larry Hodgson :

  1. Utilisez un terreau spécial semis (fin et léger) capable de retenir l’eau tout en étant drainant, souvent composé de perlite ou de vermiculite et de sable. Évitez absolument le terreau de plantation qui n’est pas adapté.
  2. Aérez et drainez le sol au maximum. En poquet, remplissez avec 2/3 de terreau non stérilisé et terminez avec 1/3 de terreau stérilisé en surface. La graine germe dans la partie traitée, puis après germination, les jeunes racines s’implantent dans la partie du terreau non stérile, où la biologie est intacte. Résultat : le taux de germination et de croissance sans fonte des semis oscille entre 75 % et 80 % sur des semences de fleurs et de légumes.
  3. Lors de la mise en terre de la graine, veillez à limiter l’apport d’engrais, au risque de griller la jeune pousse.
  4. Respectez la profondeur de plantation propre à la semence.
  5. Ne plantez pas lorsqu’il fait trop humide. Préférez un temps frais et sec, mais pas trop froid.
  6. Vaporisez plutôt que d’arroser pour maîtriser le taux d’humidité dans le sol ! La stagnation de l’humidité favorise évidemment la prolifération des champignons.
  7. Couvrez les semis la nuit uniquement.
plantation de semis
Crédits : AnnaStills/iStock

Traitement après levée des semis

Si la maladie n’est pas apparue, il est possible de continuer la prévention en vaporisant la terre avec de purin de prêle ou du purin d’ortie. Éclaircissez bien les semis après la levée, afin d’éviter les carences en nutriments et pour garantir l’espace nécessaire au développement de la plante.