in

Forsythia : plantation et conseils d’entretien de cette plante rustique

Crédits : seewhatmitchsee / iStock

Le forsythia est un magnifique arbuste à fleurs qui fait partie des plantes annonciatrices du printemps. Ses fleurs d’un jaune éclatant rayonnent alors sur le jardin. Cependant, vous pouvez aussi la voir fleurir en hiver, à la fin du mois de février, car il s’agit d’une plante très résistante au froid. Sa rusticité en fait un arbuste facile à cultiver, et ce, dans toutes les régions de France. En outre, le forsythia est une plante idéale pour les jardiniers débutants. Découvrez comment planter et entretenir cet arbuste fleuri.

Quand planter le forsythia ?

La période idéale pour planter le forsythia se situe au début de l’automne (septembre, octobre) ou au printemps (mars à mai), mais toujours en évitant les périodes de gel ou de fortes chaleurs. En effet, même en étant très rustique, il ne faut pas la planter lorsque le temps est aux extrêmes.

La plantation en automne favorisera la prise des racines et votre plante tiendra mieux et plus longtemps.

forsythia
Crédits : KiHoon / iStock

Où et comment planter le forsythia ?

Le forsythia se plante aussi bien en pleine terre qu’en pot dans le but d’embellir une terrasse ou un balcon. En pot, un rempotage sera nécessaire tous les 2 ou 3 ans. L’arbuste n’est pas trop difficile concernant la nature du sol tant que celui-ci n’est pas trop calcaire. Pour la plantation en pot, choisissez de préférence un terreau pour arbustes ou plantes fleuries. Il apprécie les expositions ensoleillées, mais la mi-ombre lui permet aussi de se développer.

L’entretien du forsythia

L’avantage de cet arbuste fleuri aux reflets d’or est qu’il ne réclame que peu de soins, voire aucun. Lorsqu’il est bien installé, il devient autonome. C’est surtout durant la première année de sa plantation qu’il demandera le plus d’entretien. Arrosez régulièrement pour qu’il puisse prendre racine. Ensuite, la nature s’en chargera et l’arrosage sera exclusivement réservé aux forsythias en pot. En été, il est possible d’installer un paillis pour garder la terre fraîche, mais aussi pour éviter la pousse de mauvaises herbes.

Concernant la taille, le forsythia supporte très bien les fortes tailles. Si vous souhaitez le tailler, réalisez toujours ce geste après la floraison pour espérer de nouvelles fleurs l’année suivante. Donnez-lui la forme que vous souhaitez.

Bon à savoir : l’autre nom du forsythia est Mimosa de Paris.

Articles liés :

Ginkgo biloba : zoom sur cet arbre asiatique

Top 5 des haies les plus populaires au jardin

Eucalyptus gunnii : plantation et entretien de cet arbre résistant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *