in

Frangipanier : culture, plantation, rempotage et entretien

Crédits : robertwaghorn / Pixabay

Le frangipanier (Plumeria) est un arbuste connu pour ses magnifiques fleurs de porcelaine au parfum envoûtant. C’est d’ailleurs un des parfums des plus puissants dans le monde végétal. Cette plante originaire d’Amérique tropicale et subtropicale est bien sûr gélive et ne supporte pas les températures en dessous de 5°C. En France, le frangipanier se cultive en intérieur, en véranda ou en serre. Cependant, cette jolie plante tropicale est peu exigeante :  elle a surtout besoin de soleil. Découvrez comment cultiver le frangipanier.

1. Plantation et rempotage

Le frangipanier d’intérieur est donc cultivé en pot. Il a besoin d’une terre riche et par conséquent, un terreau de très bonne qualité. Idéalement, le substrat sera composé d’un mélange de terreau, de sable fin et de terre franche. La terre doit absolument être bien drainée. D’ailleurs, vous pouvez ajouter des billes d’argile dans le fond du pot ou du bac.

Il est possible de planter le frangipanier en pleine terre dès le printemps dans un lieu bien ensoleillé. Mais attention, le climat de votre région ne doit jamais descendre sous les 5°C. Un sol bien drainé évitera la stagnation de l’eau qui est fatale à la plante.

Ainsi, le rempotage aura lieu au printemps dans un pot au diamètre légèrement plus grand que le précédent.

frangipanier
Crédits : diversepixel / Pixabay

2. Entretien du frangipanier

Arrosage : au printemps et en été, le frangipanier réclame un arrosage régulier. En hiver, il ne demande que peu d’eau, il faudra fortement ralentir sur l’arrosage et laisser le temps à la terre de sécher. L’arrosage reprend donc doucement au printemps lorsque les feuilles commencent à s’ouvrir. Préférez de l’eau de pluie ou à défaut de l’eau minérale, mais surtout pas d’eau calcaire.

Il faut savoir que c’est la manière dont vous l’arrosez qui déterminera sa floraison ! Il lui faut donc une période hivernale sèche et une période estivale humide.

Emplacement : en intérieur, placez le frangipanier dans un endroit largement ensoleillé une bonne partie de la journée. Il est possible de le sortir au jardin de mai à septembre tout en évitant qu’il ne brûle au soleil. De plus, un changement brusque risque de stresser la plante.

Taille : le frangipanier n’a pas vraiment besoin qu’on le taille. Cependant, il est recommandé de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure. En effet, cela permet de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs et d’éviter l’épuisement la plante.

Maladies : le frangipanier craint les cochenilles et l’excès d’eau qui peut faire pourrir ses racines.

frangipanier
Crédits : scave027 / Pixabay

Articles liés :

Oxalis triangularis : comment entretenir le faux trèfle pourpre

Le plus bel arbre à glycine du monde est au Japon !

Baobab : tout savoir sur l’arbre de vie

Frangipanier : culture, plantation, rempotage et entretien
noté 4 - 2 vote[s]

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Patrick Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Patrick
Invité
Patrick

Pour l’arrosage, c’est en hiver qu’il faut ralentir l’arrosage, non? parce que pour l’instant la phrase n’est pas claire…

Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

Écrit par Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

J’ai toujours été reconnaissante à l’égard de ce que la nature nous offre, c’est donc naturellement que la passion pour le jardinage m’est venue. J’essaie au mieux d’adopter un mode de vie le plus respectueux de l’environnement possible, et c’est pour cela que je vous dévoilerais chaque jour tous mes secrets et astuces naturels pour entretenir votre jardin et votre potager… Sans oublier les délicieuses recettes bio inspirées tout droit du potager !