in

Graisse du haricot : symptômes, prévention et traitement naturel

Crédits : Pierre Liotard / http://ephytia.inra.fr/

La graisse du haricot est une maladie du jardin qui est mortelle pour vos plants. Cette pathologie bactérienne s’attaque principalement aux plants de haricots, mais peut se répandre au sein de tout le potager. Si une fois installée sur votre plante, celle-ci est condamnée, il est possible d’éviter sa propagation, mais aussi son implantation. Voici tous nos conseils pour lutter contre la graisse du haricot.

La maladie

Deux agents infectieux bactériens sont responsables de cette maladie. Le premier est Pseudomonas savastanoi phaseolicola qui est à l’origine de la graisse à halo. Lorsque la plante est atteinte, il suffit de 7 jours pour voir apparaître les premiers symptômes. La graisse du haricot se développe surtout dans les milieux humides et à des températures avoisinant les 25°C.

La seconde bactérie qui entre en jeu dans la graisse du haricot est Xanthomonas axonopodis phaseoli. Cette dernière est à l’origine de la graisse commune qui a un large champ de prolifération. En effet, une seule souche peut couvrir 200 m² de culture. Comme la graisse du haricot, elle a besoin d’un environnement plutôt chaud et humide pour son développement.

La croissance de la graisse du haricot se fait selon le cycle suivant : tout d’abord, la semence qui contient les bactéries va germer. La bactérie va alors aller vers la plantule puis se diriger vers les gousses, provoquant la contamination des nouvelles semences. C’est donc par les graines que la maladie se propage.

Pseudomonas-savastanoi-pv-phaseolicola-haricot graisse du haricot
Crédits : Pierre Liotard / GNIS

Symptômes

Selon la bactérie, les symptômes diffèrent. Pour la première, des nécroses vont se former sur le feuillage avec une texture légèrement huileuse. Sur les tiges on peut observer des taches un peu grasses et les gousses peuvent suinter un liquide blanc crème, voire argenté.

Pour la seconde bactérie, des taches brunâtres avec un halo jaune clair apparaissent sur les feuilles. Des lignes verticales rougeâtres se forment sur les tiges puis elles se fendent petit à petit en faisant sortir un liquide jaunâtre qui renferme les bactéries. Enfin, des taches de couleur rouille avec une texture graisseuse peuvent se former sur les gousses.

Les gestes de prévention

Pour prévenir au maximum l’apparition de la graisse du haricot, il faut utiliser des graines saines avec une origine connue. Un contrôle régulier des plants doit être réalisé afin d’identifier au plus vite s’ils sont porteurs de la maladie. Une fois la récolte réalisée, un travail profond de la terre doit être réalisé afin de ne pas laisser des débris végétaux en surface qui sont propices à la survie des bactéries. Enfin, pensez à la rotation des cultures afin de ne pas laisser les mêmes plants dans la même zone.